Anna Plurielle, Virginie Vanos

 

4A9B3903-3EDC-4153-831F-BCBBB66E25F1

 

Anna Plurielle

Virginie Vanos

Edilivre

 

Quatrième de couverture

 

Qui n’a pas rêvé d’avoir plusieurs vies pour vivre toutes ses envies ?

Lorsque Elsie est victime d’un accident mortel, elle se retrouve devant son ange gardien, Ernie. Celui-ci lui annonce qu’elle doit accomplir trois objectifs pour réussir sa vie : voyager à travers le monde et le comprendre, vivre un véritable amour, avoir une pensée philosophique faisant avancer l’ensemble de la pensée humaine et la diffuser.

Si elle a échoué en tant qu’Elsie, Ernie lui donne droit à six incarnations pour y arriver. Pas une de plus!

Elle bénéficie cependant de quelques privilèges : elle se souviendra de leur conversation et s’incarnera directement dans un corps de 21 ans, sans passer par l’enfance ; elle portera toujours le même prénom, Anna, et gardera ses yeux bleu marine.

Aidée d’une équipe d’anges gardiens folkloriques, Elsie, devenue Anna, arrivera-t-elle à réussir « ses vies » ?

 

Mon avis

 

Lorsque j’ai sollicité ce service presse sur Simplement Pro, j’ai indiqué à Virginie Vanos qu’Anna Plurielle allait me faire sortir de ma zone de confort. Je lui ai indiqué que j’étais attirée par le résumé. De plus, j’avais beaucoup aimé Le spectateur et L’exilée de cette auteure.

 

J’ai vraiment bien fait de me laisser tenter, car j’ai adoré cette jolie histoire.

 

Lorsque Elsie, championne de ski, meurt d’un accident, elle rencontre son ange gardien, Ernie. Celui-ci l’informe qu’elle doit réussir trois missions simultanées et que pour cela, elle aura droit à six incarnations pour atteindre ses objectifs. Elle intégrera à chaque vie un corps de vingt et un ans, elle s’appellera toujours Anna, seul le nom de famille sera différent, elle aura ses yeux bleu marine et elle se souviendra de ce qu’elle doit accomplir. Elle aura le soutien d’anges gardiens assez loufoques. Réussira-t-elle une de ses vies ?

 

Au départ, l’idée de se réincarner peut donner très envie. Elsie montre qu’il n’est pas si facile de quitter une vie pour une autre. Dans chacune d’elle, elle ne part pas avec les mêmes atouts et dans chaque existence, elle laisse une part d’elle-même. J’ai parfois été très émue.

 

J’ai ressenti une tendresse de plus en plus forte pour Anna, au fil des chapitres. Je l’ai trouvée de plus en plus émouvante, au fur et à mesure qu’elle s’enrichissait de ses vies précédentes. Une autre lecture de ce livre permet de dire que nous nous nourrissons de notre passé, à nous de profiter de nos expériences et des leçons apprises. Cependant, le sujet de la réincarnation donne une touche de magie, qui donne la sensation de lire un conte pour adultes. J’ai lu Anna plurielle avec mon âme d’enfant.

 

Les anges gardiens y sont pour beaucoup. Leur apparence physique, leurs caractéristiques et leur personnalité ont contribué à cette part de rêve. J’ai eu un gros coup de cœur pour Ernie et Nini qui m’ont beaucoup touchée. Je pense que mes préférences sont révélatrices de ma sensibilité propre. Il y en a aussi un qui m’a donné envie de le câliner et d’autres m’ont fait beaucoup rire.

 

Anna Plurielle est un coup de cœur qui est monté tout en douceur. Je l’ai lu le sourire aux lèvres, la tendresse au bord du cœur et des étoiles dans les yeux.

 

Je remercie sincèrement Virginie Vanos pour ce service presse.

 

De la même auteure

(cliquez sur le titre pour lire ma chronique)

 

Le spectateur

L’exilée

 

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s