Miss Cyclone, Laurence Peyrin

Miss Cyclone

Laurence Peyrin

Editions Pocket

Quatrième de couverture

UNE AMITIÉ INDÉFECTIBLE
VIBRANT AU RYTHME DE NEW YORK,
LA VILLE OÙ BAT LE COEUR DU MONDE

Coney Island, là où New York se jette dans la mer, est un endroit enchanteur l’été, avec sa fête foraine légendaire, et fantomatique l’hiver quand les manèges sont à l’arrêt. C’est là qu’Angela et June, 16 ans, ont grandi ensemble. Deux jeunes filles vives et joyeuses, que rien ne destinait à s’entendre, et que rien ne peut séparer.

Mais une nuit, la nuit où toute la jeunesse new-yorkaise pleure la mort de John Lennon, leur vie prend un tour inattendu : Angela, par un mélange de fatalisme et d’innocence, accepte de son petit ami ce qu’elle ne voulait pas vraiment. Parce qu’elle n’ose pas en parler à June, son silence devient un secret… Et leur destin
à toutes les deux en sera changé à jamais.

Une histoire ciselée et envoûtante
qui raconte en quatre temps le chemin parcouru
par Angela et June pour se construire une belle vie.
Un roman lumineux.

Mon avis

En 1980, Angela et June ont seize ans. Malgré leurs différences de milieu social, d’attentes dans la vie, de caractères, etc., elles sont très amies.

L’histoire est divisée en quatre parties, toutes rattachées à un évènement marquant, aux Etats-Unis : l’assassinat de John Lennon, la tempête parfaite, l’affaire Monica Lewinsky et les attentats du 11 septembre 2001. Des étapes importantes de la vie des deux amies et de deux jeunes hommes, Nick et Adam, sont liées à ces faits qui ont touché la nation américaine.

Une citation de June représente très bien ce livre : « On devrait tous avoir deux vies. On se trompe toujours dans la première. » En effet, une soirée a déterminé le destin d’Angela et de ce fait, celui de Nick, June et Adam. Quelle aurait été leur vie s’ils n’avaient pas participé au rassemblement des New-yorkais, lors de la mort de John Lennon ? Ce roman montre qu’un acte peut déterminer la destinée d’une personne. Angela aurait-elle fait d’autres choix si elle en avait eu la possibilité ?

C’est aussi un roman sur l’amitié féminine. Cette loyauté si particulière entre femmes, même lorsque l’une n’a pas les mêmes valeurs ou la même vision que son amie, car « l’amitié, c’est bien connaître l’autre, mais l’aimer quand même. » Cependant, certains secrets sont difficiles à confier… Miss Cyclone est aussi une histoire de non-dits.

Je me suis beaucoup attachée aux personnages, surtout à Angela. Chaque protagoniste nous révèle ses qualités, ses défauts, ses erreurs, ses convictions et ses émotions. Aussi, ils paraissent vrais.

L’ambiance et cette amitié entre June et Angela m’ont beaucoup fait penser à D’acier de Silvia Avallone, ce qui m’a un peu perturbée. Pourtant, lorsque j’y repense, je m’aperçois que l’atmosphère de Miss Cyclone est plus lumineuse.

Conclusion

J’ai beaucoup aimé ce roman sur l’amitié féminine, les non-dits et les secrets. Miss Cyclone montre qu’une soirée peut impacter la vie de plusieurs personnes. Si cet événement n’avait pas eu lieu, les choix de chacun et leurs destins n’auraient peut-être pas été les mêmes.
Même si je n’ai pas eu le coup de cœur que j’espérais, ce roman m’a plus marquée que ce que j’aurais pu imaginer à la fin de ma lecture. En effet, plus d’une semaine s’est écoulée depuis que j’ai refermé ce roman et pourtant, je pense encore à Angela. J’éprouve beaucoup de tendresse pour elle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s