Les Soeurs de Montmorts, Jérôme Loubry

Les Soeurs de Montmorts

Jérôme Loubry

Editions Calmann-Lévy

Collection Calmann-Lévy Noir

Quatrième de couverture

Novembre 2021. Julien Perrault vient d’être nommé chef de la police de Montmorts, village isolé desservi par une unique route. Alors qu’il s’imaginait atterrir au bout du monde, il découvre un endroit cossu, aux rues d’une propreté immaculée, et équipé d’un système de surveillance dernier cri.
Mais quelque chose détonne dans cette atmosphère trop calme.
Est-ce la silhouette menaçante de la montagne des Morts qui surplombe le village ? Les voix et les superstitions qui hantent les habitants ? Les décès violents qui jalonnent l’histoire des lieux ?

Dans la lignée des Refuges, un thriller stupéfiant à la construction aussi originale qu’habile, qui vous fera douter de vos certitudes à chaque page.
Un nouveau coup de maître !

Mon avis

Novembre 2021, Julien prend ses nouvelles fonctions au Commissariat de Montmorts. Il remplace l’ancien chef de police, mort dans un accident de voiture, huit mois plus tôt. L’auberge, dans laquelle il passe sa première nuit, est vétuste, aussi, le lendemain, il est surpris lorsqu’il découvre la modernité de son lieu de travail. Les ordinateurs dernier cri lui soufflent que la criminalité est importante dans ce petit village. Il est vite détrompé : Montmorts est un village privé et le maire, qui en est aussi propriétaire, est un homme généreux, qui accorde une grande importance à la sécurité. En réalité, il n’y a que quatre dossiers ouverts et certains contiennent des plaintes farfelues.

Cependant, il règne une atmosphère particulière dans cet endroit, « car Montmorts n’est que le diminutif de la montagne des morts » (p. 29). Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, des femmes considérées comme des sorcières étaient jetées du haut du pic. Julien distingue un mélange de croyances du passé et de modernité. Hélas, peu après son arrivée, les morts brutales s‘accumulent et le mystère s’épaissit.

Êtes-vous prêts à vous faire manipuler ? A ouvrir la bouche comme un poisson, tant votre surprise est grande ? A vous écrier : « Non ! Pas lui ! Pas elle ! ». A remettre en perspective la majorité du livre et à soupeser vos sentiments ? A vous écrouler de fatigue, parce qu’il n’est pas possible de s’arrêter là ? Pouvez -vous endurer la peur que provoqueront, pendant votre lecture, les bruits de votre maison ? Acceptez-vous d’être encore torturé, émotionnellement, par certains éléments, les jours suivants ? De visualiser les scènes, d’y réfléchir et de vous dire : « oui, mais en fait… ». Évidemment, je ne vous livrerai pas mes pensées, je ne révélerai rien, mais je suis bluffée par Jérôme Loubry. J’étais très fière de mes suppositions au sujet des faits, je pensais être allée très loin en matière d’imagination, persuadée d’avoir résolu certaines énigmes. Cela m’amusait de constater que mon esprit était débridé. J’ai été scotchée en réalisant que j’avais été surpassée par l’auteur. Ce dernier est un coquin qui manipule ses lecteurs et ceux-ci tombent dans ses filets, sans le percevoir. Le cerveau en feu, l’esprit en alerte, les sens à vif, cela n’est qu’un échantillon de mes émois. Chaque détail compte, même si le reste n’est que flocon de neige. Pourtant, ce livre provoque une introspection sur notre échelle de valeurs et sur nos convictions profondes. Les personnages et les évènements provoquent une ambivalence dans nos émotions. Nous admirons ce que nous repoussons, nous rejetons ce qui nous éblouit. Seul le maître de ballet connaît la chorégraphie, il ne nous reste qu’à l’applaudir.

Habituellement, lorsque je me prends une claque comme celle-ci, j’explique à mon mari (qui ne lit pas) les raisons de mon emballement. Cette fois, je me suis retenue, car je suis persuadée que Les sœurs de Montmorts pourrait devenir une série télévisée. Alors, chut, je ne lui dévoile rien.

La dernière fois que j’ai pris une claque aussi intense avec un thriller, c’était avec Les refuges de Jérôme Loubry. Quel talent !

Je remercie sincèrement Doriane des Éditions Calmann-Lévy pour ce service presse.

Du même auteur

De soleil et de sang

Les refuges

Le douzième chapitre

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s