Intuitio, Laurent Gounelle

Intuitio

Laurent Gounelle

Éditions Calmann-Lévy

Quatrième de couverture

Timothy Fisher, jeune auteur de polar, mène une vie tranquille dans une rue du Queens à New York, avec son chat Al Capone. Quand deux agents du FBI se présentent à sa porte pour lui demander de les aider à arrêter l’homme le plus recherché du pays, il croit d’abord à une plaisanterie. Mais après un moment de rejet, il finit par accepter leur étrange proposition : rejoindre un programme secret visant à former des intuitifs, des personnes capables d’accéder à volonté à leurs intuitions.
D’abord sceptique, Timothy, qui croyait avoir une existence banale, découvre que le monde cache des possibilités insoupçonnées.
Il se retrouve embarqué dans une course contre la montre qui le conduit à apprivoiser ce pouvoir méconnu mais accessible à tous, un pouvoir qui nous montre la vie telle qu’elle est véritablement : extraordinaire.

Un thriller initiatique au suspense aussi original qu’haletant qui vous conduira à découvrir le pouvoir le plus fascinant qui soit : le vôtre.

Mon avis

Timothy, un auteur de polar, est occupé à gérer son stress (il est invité à participer à une célèbre émission de télévision), quand deux agents du FBI se présentent chez lui. Ils lui annoncent qu’ils ont besoin de son aide. Alors qu’il pense avoir une vie ordinaire, il va vivre une expérience qui ne l’est pas et qui va lui faire découvrir « qu’en réalité, le monde cache des choses qu’on est loin de soupçonner » (p. 14). Il est emmené, en hélicoptère, sur un site militaire. C’est là que la teneur du projet lui est enfin révélée.

Deux tours ont été incendiées : une à Chicago et une à Baltimore. Le FBI pense qu’il s’agit du début d’une série et estime que Timothy peut les aider à identifier la prochaine cible. De quelle manière ? En faisant appel à son intuition. Il lui est proposé une formation, en vitesse accélérée, à une méthode secrète, appelée Remote Viewing , qui permet d’accéder à ses intuitions à volonté, en respectant une procédure. L’écrivain commence par refuser. Il se pense rationnel. « Je ne croyais pas à l’intuition. Je n’y croyais pas parce que c’était juste impossible » (p. 41). De retour à son domicile, il prend conscience qu’il a agi égoïstement et décide de tenter l’aventure. Cependant, il est dubitatif.

Anna Sanders est chargée de lui apprendre à recevoir les informations que lui envoient ses intuitions. L’exercice est difficile, car la société nous a conditionnés dans la démarche inverse. On nous a appris à « réfléchir avant de parler, réfléchir avant de choisir, réfléchir avant d’agir… » « Dans l’intuition, c’est tout le contraire » (p. 99). Personne ne sait qui est l’incendiaire et ses revendications ne sont pas connues. La seule certitude est qu’il ne cherche pas à tuer : un message d’avertissement est envoyé dans les tours, avant qu’elles ne s’effondrent, ce qui permet aux personnes présentes de sortir. Pourtant, lorsque Timothy se rapproche de la vérité, le pyromane semble devenir plus agressif et dangereux…

Je n’avais jamais lu de romans de Laurent Gounelle, car il me semble que ses précédents livres étaient classés dans le développement personnel, un genre qui ne me correspond pas. Cependant, la quatrième de couverture d’Intuitio me tentait énormément.

J’ai aimé la personnalité de Timothy. Comme il le dit lui-même, il est un homme ordinaire, avec des peurs, des freins, un manque de confiance en lui, des succès, des convictions, etc. : il a conscience de ses forces et ses faiblesses. Il est un antihéros, parfois maladroit. J’ai apprécié qu’il soit sceptique et qu’il ait besoin de preuves. J’ai été sensible au fait qu’il se laisse apprivoiser, qu’il accepte de tenter l’expérience, malgré ses doutes. Ainsi, mon esprit cartésien, qui a, cependant, souvent regretté de ne pas avoir écouté ses intuitions, s’est lui aussi laissé approcher. En effet, il m’est arrivé, plusieurs fois, des expériences assez surprenantes, qui ressemblaient à des pressentiments. La plus terrible a été en novembre 2015… Mais j’ai toujours cherché une explication rationnelle, d’autant plus que, d’après Anne Sauders, je fais partie des sujets pour qui, développer mon intuition serait le plus terrible, car je suis une peureuse. Aussi, il semblerait que cela serait difficile de distinguer mes peurs (des attentats, des agressions, etc.) des véritables intuitions. J’ai adoré appréhender, au même rythme que Timothy, l’étendue du pouvoir qui pourrait se cacher en nous.

Intuitio donne des pistes pour être à l’écoute de nous-mêmes, mais il transmet, également, des messages sur notre monde, en particulier sur les dangers que coure notre planète. Il montre que les actes qui la détruisent se cachent dans des activités insoupçonnables. Ce roman est aussi un thriller. Et je dois avouer que si je veux développer mon intuition, une formation à la méthode Remote Viewing me sera utile, car je n’ai anticipé aucun des éléments de l’histoire. Je me suis laissé porter par l’intrigue, j’ai été guidée par Laurent Gounelle et son écriture très vive, à l’humour, parfois, décalé qui m’a beaucoup amusée, et j’ai adoré me faire mener, sans anticiper aucun rebondissement.

Je remercie sincèrement Doriane des Éditions Calmann-Lévy pour cette très belle box.

3 commentaires

    1. Coucou,

      C’était la première fois que je lisais Laurent Gounelle et je pense avoir commencé avec le livre qui me correspondait. Effectivement, ce qu’il nous apprend sur l’intuition est passionnant.

      Bon week-end à toi 😘

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s