Lara – La ronde des soupçons, Marie-Bernadette Dupuy

Lara – La ronde des soupçons

Marie-Bernadette Dupuy

Éditions Calmann-Lévy

Quatrième de couverture

Septembre 1946. Dans le Morbihan, à Locmariaquer, Lara, jeune fille de 18 ans au caractère passionné, tente d’oublier les terribles années qui viennent de s’écouler. Malgré les blessures laissées par la guerre, la vie reprend lentement son cours, lorsqu’un drame frappe la région: le corps d’une jeune fille est découvert sous un dolmen. La malheureuse est vêtue d’une tunique blanche et a été égorgée. Pour Lara, cette terrible nouvelle est d’autant plus bouleversante que l’homme qu’elle aime est l’un des principaux suspects.

Qui a bien pu commettre ce meurtre odieux? Est-ce un crime rituel?

Les questions sont nombreuses pour Nicolas Renan, l’inspecteur chargé de l’enquête. D’autant que cette mort n’est que le début d’une longue série de crimes…

Mon avis

En septembre 1946, le corps d’une jeune fille est découvert dans le Bois d’Erdeven. Elle a été égorgée. Le même jour, Lara, jeune fille de dix-huit ans, a un accident de vélo. Elle doit sa survie à son ami d’enfance, qui l’a trouvée, inconsciente. Une lettre anonyme accuse Olivier, l’homme qu’aime Lara. Ce dernier, soupçonné d’autres crimes, est en fuite. La jeune femme ne croit pas à sa culpabilité. Cette mort est le début d’une série. Un climat de peur s’installe dans les alentours de Locmariaquer.

J’ai déjà exprimé mon amour pour les sagas de Marie-Bernadette Dupuy. J’avais lu, il y a plusieurs années, des enquêtes de Maud Delage, de la même auteure, et j’avais moins été emportée qu’avec ses livres romanesques. J’ai débuté Lara, avec une petite pointe d’appréhension, qui a été très vite levée.

Les livres que j’ai lus de Marie-Bernadette Dupuy

En effet, ce qui m’a séduite dans cette nouvelle série, est que j’ai retrouvé tout ce que j’aime dans les romans de Marie-Bernadette Dupuy, mis au service du suspense.

Les personnages sont attachants, certains sont profondément humains. Lara est une jeune femme spontanée et passionnée. Sa sœur, Fantou, est une adolescente attendrissante et lumineuse. Rozenn est une dame au grand cœur, qui porte une souffrance en elle. A travers elle, l’auteure traite des douleurs de la différence, du regard des autres et passe un message de respect. Cette notion concerne toutes les femmes du roman. Les hommes, aussi, m’ont séduite : Nicolas, l’inspecteur chargé de l’enquête, Olivier, l’amoureux mystérieux, Odilon, le frère de Rozenn, etc. Certains protagonistes font des erreurs, ce qui les rend authentiques, d’autres m’ont trompée.

Une fois encore, ce roman s’est adressé à mon cœur. Ouvrir un livre de Marie-Bernadette Dupuy n’est pas juste lire, c’est vivre l’histoire et avoir la sensation que les personnages sont à nos côtés : nous vivons leurs vies, nous sommes eux. La plume est envoûtante et magique, avec une intimité très forte entre l’auteure et le lecteur.

L’intrigue est passionnante. Un grand mystère entoure les meurtres et aussi le passé d’Olivier. Qui veut le faire accuser de tous les crimes et délits ? Et pour quelle raison ? Je ne le sais toujours pas, mais la vie du jeune homme est dévoilée, par petits bouts, créant une plus grande confusion. Mes interrogations me hantent et j’ai hâte de connaître la suite. L’urgence est aussi dans l’arrestation de l’assassin, car les morts s’enchaînent et la peur habite la région. Les faits semblent liés au passé, pendant la guerre. 

Conclusion

Dans cette nouvelle saga, Marie-Bernadette Dupuy mêle le romanesque au suspense et le quotidien d’après-guerre au mystère. Beaucoup de secrets, un peu de magie, des sentiments vrais, une magnifique histoire d’amour, des personnages authentiques et proches de nous, des messages de tolérance et de respect, des femmes fortes et fragiles à la fois, un inspecteur bourru qui devient attendrissant sont une partie des éléments qui m’ont subjuguée. J’ai, aussi, été très touchée par les passages concernant la Résistance. Certains destins m’ont énormément émue. 

C’est un énorme coup de coeur pour moi.

Je remercie sincèrement Adeline des Editions Calmann-Lévy pour ce service presse.

6 commentaires

  1. J’ai lu la série de l’Orpheline du Val D’Or si je ne trompe pas de titre de mémoire. J’ai appris énormément sur la région, ce village témoin qui existe toujours, sur les coutumes des anciens habitants de là-bas. Elle s’est vraiment documentée jusqu’à me donner envie d’aller sur les lieux.
    Je n’ai rien lu d’autres la concernant. Une excellente auteure.

    J'aime

    1. Coucou,

      Ce n’est pas le village de Val-Jalbert ?
      La saga avec Hermine ?

      J’aime toutes ses sagas.😍 C’est vrai que l’auteure fait rêver et donne envie de voir si les lieux sont tels qu’on les imagine.

      Bon week-end à toi.❤️

      Aimé par 1 personne

      1. Effectivement c’est ce village. J’ai cherché via Google toute la région où se passe le premier et deuxième volume. J’ai ainsi appris que ce village avait été restauré pour montrer comment la vie était dure, celle de ces bûcherons qui ramenaient les troncs d’arbre à l’usine pour la première préparation celle qui précède la fabrication du papier. Bon dimanche à toi. 😊😚

        Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup tout ce que vous écrivez mais la série Lara très belle histoire mais je suis un peu déçue de vos détails sur le sexe et l’acte d’amour détaillé un peu trop décrit. Dommage car j’aime tous vos livres. Doris

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Doris,

      Je ne suis pas Marié-Bernadette Dupuy,☺️. Je suis une blogueuse qui donne ses ressentis sur ses lectures.☺️

      Très bon week-end à vous.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s