Bad Man, Dathan Auerbach

Bad Man

Dathan Auerbach

Éditions Belfond

Quatrième de couverture

Révélation ! Bad Man signe l’entrée fracassante de Dathan Auerbach dans l’arène des maîtres du suspense et de l’angoisse en successeur de Stephen King.

On dit que, passé quarante-huit heures, les chances de retrouver une personne disparue sont quasi nulles. Deux jours pour ratisser les bois alentour, frapper à toutes les portes, remuer ciel et terre. Passé ce délai, l’espoir n’est plus permis.

Eric, trois ans, a disparu il y a cinq ans. Peu à peu, les affichettes ont jauni, les policiers se sont désintéressés de l’affaire, la vie a repris son cours dans cette petite ville désaffectée de Floride.

Pas pour Ben, le grand frère de la victime. Qui ne s’est jamais remis du drame. Qui a vu sa famille sombrer. Mais qui n’a jamais cessé ses recherches.

Recruté en tant que magasinier de nuit dans le supermarché même où Eric a disparu, Ben sent que les lieux ont quelque chose à lui révéler. Quelqu’un sait où est son frère, une personne qui prend un malin plaisir à se jouer de lui. Qui ? Le directeur qui n’a jamais collaboré à l’enquête ? Ses collègues auxquels il a accordé trop vite sa confiance ? Mais il y a plus que ça, une présence impalpable, diffuse, qui brouille ses pensées… Qui est ce bad man dont l’ombre inquiétante plane sur la ville ?

Dathan Auerbach vit actuellement en Floride. Après Penpal, Bad Man est son deuxième roman, le premier à être publié en France.

Mon avis

Il y a cinq ans, Éric, un petit garçon de trois ans a disparu. Il était sous la responsabilité de Ben, son frère aîné. L’adolescent n’a jamais ménagé ses recherches pour le retrouver, mais la piste s’arrête au supermarché dans lequel l’enfant s’est volatilisé.

Lorsque Ben cherche du travail, il n’y a justement que ce magasin qui lui offre un emploi de magasinier. C’est un poste de nuit. Ben tente de faire parler les murs, de savoir ce qui est arrivé à son petit frère. Il sent que les réponses se trouvent à sa portée, mais qu’il ne sait pas où les chercher. De plus, quelqu’un cherche à jouer avec ses nerfs. Ou alors est-ce lui qui nous manipule ?

Nous sommes plongés dans l’esprit de Ben et je me suis sentie aussi déroutée que lui. J’ai été très perturbée par Ben, lui-même, ainsi que par son entourage.

L’ambiance est anxiogène, mais je ne pouvais m’empêcher de continuer, d’essayer de comprendre. De nombreuses informations arrivaient sans que j’arrive à les relier. Tout le long du livre, je me suis demandé où m’emmenait l’auteur. J’ai, parfois, eu très peur, mais c’est surtout l’ambiance noire, limite glauque qui me tenait en alerte. Je suis devenue paranoïaque, j’ai soupçonné tout le monde.

J’ai senti que je passais à côté de quelque chose. D’ailleurs, je n’étais pas sûre d’avoir bien compris la fin. Mon amie La Plume de Lulu m’a rappelé un élément du début que j’avais oublié. A ce moment-là, je me suis aperçue que cela fermait la boucle. Mais à force de recevoir des informations et que mon esprit échafaude tous les plans, je pense que je n’ai pas fait attention à certains détails. Et de ce fait, je pense que ma compréhension du livre n’est pas complète.

Conclusion

C’est un livre que j’ai dévoré. J’étais immergée dans le cerveau de Ben, j’ai aimé être complètement embrouillée et ne pas savoir où l’auteur m’emmenait. Cependant, le fait d’être sous tension me donne la sensation que la fin est arrivée abruptement et que cela a provoqué une impression de chute. Je ne suis plus sûre de ce que j’ai compris et je ne suis pas certaine d’aimer la conclusion. Elle a déclenché beaucoup de questions en moi sur ce qu’il se passe après. C’est assez bizarre, car je pense avoir aimé ce livre tout en restant déroutée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s