Catherine, Louise Bachellerie

244D1E4B-B6CE-4AA0-9655-4564AE434F35

 

 Catherine

Louise Bachellerie

Éditions de Borée

 

Quatrième de couverture

 

Catherine est née à Ardentes, petit village de la Vallée-Noire, le pays de George Sand. Orpheline très jeune, elle trouve refuge avec son frère jumeau chez sa grand-mère. Impotente, l’aïeule se résout à placer les deux enfants chez les De Branche, une famille de bourgeois cupides et méprisants. Victime d’humiliations et de maltraitance, l’adolescente fuit l’enfer et monte à Paris. Commence alors pour elle un parcours jalonné à la fois de drames personnels et de belles rencontres, dont certaines figures marquantes de l’époque. Elle vit les soubresauts de la Grande Histoire – la guerre de 1870, la Commune –, puis s’installe en Algérie où elle reste une quinzaine d’années. Femme engagée et militante, elle retourne enfin à Ardentes et finit par acquérir le domaine où, jadis, ses maîtres l’avaient humiliée et salie…

 

Mon avis

 

Pas de suspense, j’ai adoré Catherine, c’est un très gros coup de cœur.

 

À douze ans, Catherine et son frère jumeau sont placés chez la famille De Branche. Le fils lui apprend à lire, apprentissage qui lui servira toute sa vie. Elle décide de fuir, à dix-sept ans, lorsqu’elle est violée par un invité de la famille. Elle part à Paris. Nous sommes en 1860.

 

Cette femme, généreuse et courageuse, vit des aventures hors du commun, que ce soit dans sa vie personnelle ou dans le climat agité de la France. C’est la guerre, puis la période de la Commune.

 

Le destin de Catherine se mêle à celui de personnalités historiques. Elle croise Jules Vallès, Victor Hugo, Toulouse-Lautrec, Louise Michel, etc. La France est en pleine révolte. Louise Bachellerie narre cette histoire de manière si vivante que j’ai eu la sensation d’être plongée dans un film, de prendre part à l’Histoire de notre pays. C’est si bien décrit que j’ai eu l’impression d’être au milieu des scènes d’insurrection, j’étais sur les barricades, je suis allée en Algérie, j’étais aux côtés des femmes qui se battaient pour nos droits, etc. Lorsqu’après avoir lu un livre, je fais des recherches sur Internet sur les sujets traités dans l’ouvrage, c’est que j’ai été transportée. D’ailleurs, je n’ai pas appris beaucoup plus de choses sur le net, tant le roman est documenté. Louise Bachellerie maîtrise son sujet et possède un grand talent de transmission.

 

L’auteure relate quarante ans de notre histoire, d’une manière exaltante.

 

En effet, Catherine est aussi une saga. L’héroïne est une femme à laquelle je me suis énormément attachée. Sa vie est jalonnée de drames et de magnifiques rencontres. Elle sait prendre son destin en main et se relever lorsque l’on cherche à la détruire. C’est aussi une femme passionnée qui se bat pour les causes qu’elle trouve justes. C’est une femme, une mère, une citoyenne, une amie fidèle et tous ces aspects sont dépeints merveilleusement. C’est comme si elle n’avait aucun secret pour moi, je connais son cœur, ses pensées et ses révoltes. Son portrait est si réaliste et complet que je me suis identifiée à elle.

 

L’écriture de Louise Bachellerie est passionnée, on sent qu’elle aime ses personnages.

 

Conclusion

 

Catherine est le cinquième volet d’une fresque historique. Si cela n’avait pas été indiqué sur la quatrième de couverture, je ne m’en saurais pas doutée. Les tomes peuvent se lire de manière indépendante.

 

Catherine est une superbe saga qui s’inscrit dans l’Histoire de notre pays. Une héroïne formidable, un contexte historique tumultueux et riche, une écriture enivrante, de nombreux rebondissements et des personnages réels ont fait que j’ai dévoré ce roman, qui contient 450 pages, en peu de jours.

 

Cette fresque historique m’a aussi fait réfléchir. La description de la France en ébullition m’a fait penser à l’actualité qui rythme nos semaines, depuis plusieurs mois. C’est comme un effet miroir.

 

J’ai eu un très gros coup de cœur pour cette saga, aussi, je vais me procurer les opus précédents.

 

Je remercie sincèrement Babelio et les Éditions de Borée pour ce livre que j’ai reçu dans le cadre de l’opération Masse Critique.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s