La Fontaine aux Violettes, Françoise Bourdon

La Fontaine aux Violettes

Françoise Bourdon

Éditions Presses de la Cité

Quatrième de couverture

De 1875 aux années 1940, de Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice, à Paris, quatre générations de femmes volontaires et indépendantes vont se succéder pour que vivent leurs passions. De Rosine, la courtisane, à Béatrice, « nez », c’est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera leurs destins.

De Tourrettes-sur-Loup, sur les hauteurs de Nice aux beaux quartiers de Paris, quatre générations de femmes libres, vibrantes, indépendantes vont se succéder entre 1879 et 1945.

Il y a d’abord Rosine, fille de modestes paysans, qui quitte, enceinte, son pays de la violette pour devenir une courtisane en vue de la capitale. Sa fille, Eloïse, mène une vie plus rangée près de Lyon auprès de son mari instituteur. Suivront Emma aux amours ardentes, créatrice de mode qui traverse intensément les Années folles, et sa fille Béatrice, « nez » de talent dans la ville de Grasse.

C’est la culture de la violette, fleur à parfum par excellence, qui scellera le destin de ces quatre héroïnes de cœur et de passion.

Mon avis

Dans cette saga, quatre générations de femmes se succèdent, parfois simultanément, de 1879 jusqu’en 1945.

Rosine, enceinte, est obligée de quitter le domaine dans lequel elle est cueilleuse de violettes. Elle décide de tenter sa chance à Paris. Sa rencontre avec Blanche lui ouvre la voie d’une vie de courtisane très en vue. Elle devient la Lionne aux Violettes. L’amour est-il compatible avec sa vie ?

Sa fille, Eloïse, est couturière. Elle épouse un instituteur avec qui elle a deux enfants : Rémi et Emma. Après une enfance difficile, elle aspire à une existence sereine.

Emma est une femme passionnée. Créatrice de mode, elle connaît l’amour durant la Première Guerre mondiale. Femme émancipée et petite-fille de courtisane, ses rêves peuvent-ils se réaliser ?

Sa fille, Béatrice, entourée d’une famille aimante, rêve de devenir un nom dans le monde du parfum et devient un nez de talent, alors que les Allemands envahissent la zone libre, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ces quatre femmes sont terriblement attachantes. A travers elles, Françoise Bourdon montre la place de la femme. Celles de cette famille sont libres et indépendantes. L’amour qui les unit est très puissant. Ce sont des femmes de cœur qui font preuve d’un grand courage. Elles ne choisissent pas la facilité et assument leurs choix, décidées à réaliser leurs rêves. Malheureusement, la pression des hommes et de la société les conduit à certaines décisions tragiques ou douloureuses.

Une partie est consacrée à chaque personnage féminin. Chacun est ancré dans son époque et le contexte historique influence leur destinée. L’auteure dépeint la vie des civils à la fin du XVIIIe siècle, durant les deux guerres et dans la période d’entre-deux-guerres, avec la description des années folles. Nos héroïnes rencontrent Joséphine Baker, Coco Chanel, etc. Françoise Bourdon décrit cette France toujours prête à se relever, mais montre également la détresse des poilus ainsi que les familles déchirées, pendant la deuxième guerre, lorsque des collabos avaient le même sang que des résistants. Les sentiments tiennent aussi une grande place, entre amours torturés, impossibles, brisés ou heureux. 

La passion de la violette se transmet de mère en fille et chacune la met en valeur différemment. Ma couleur préférée est violette, j’adore l’odeur de cette fleur et j’aime son goût. Autant dire que j’étais aux anges, car ce livre a mis tous mes sens en éveil : les descriptions font ressentir les sensations.

Conclusion

J’ai adoré cette saga historique. C’est l’histoire de femmes passionnantes, avec un grand cœur, déterminées à réaliser leurs rêves, amoureuses de la vie et de l’amour, même quand la vie les malmène, porteuses d’un amour familial respectueux et fort, et subissant des épreuves et des bonheurs. Le choix du contexte historique est parfait pour montrer l’évolution des possibilités en fonction des générations et les passions amoureuses sont captivantes. Il y a beaucoup d’émotion dans ce roman.

Ce livre est aussi beau que sa superbe couverture le laisse présager.

Je remercie sincèrement Clarisse des Éditions Presses de la Cité pour ce service presse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s