L’accro du shopping fête Noël, Sophie Kinsella

L’accro du shopping fête Noël

Sophie Kinsella

Éditions Belfond

Collection Le Cercle Belfond

Quatrième de couverture

L’accro du shopping est de retour, confrontée à la plus risquée des fêtes de famille : Noël. Tendre, drôle, une comédie pile dans l’air du temps.  

Notre accro préférée est dans tous ses états : cette année, Noël se fera chez elle !
Et la pression monte encore quand Becky comprend qu’elle va devoir composer avec un entourage exigeant. Ses parents, nouveaux retraités tendance hipsters, rechignent à l’idée de passer les fêtes loin de leur quartier branché ; sa demi-sœur Jess ne voit aucun intérêt à ces célébrations superficielles et consuméristes et exige un menu vegan ; même son mari Luke a l’air plus préoccupé par les demandes très pressantes d’une certaine Nadine pour de curieuses affaires financières que par la course aux cadeaux.
 
Un rude challenge, mais impossible n’est pas Becky !
         
Décidée à recréer coûte que coûte la magie de Noël, Becky va faire de cette fête un événement inoubliable. Pour le pire, et surtout pour le meilleur…

Mon avis

Chaque sortie de Sophie Kinsella est une joie pour moi, et encore plus quand il s’agit d’un nouveau tome de la série de L’accro du shopping

Sa famille n’a pas laissé le choix à Becky : cette année, Noël, ce sera chez elle. Et la voilà, prête à dégainer la carte bancaire, car tout doit être parfait. La décoration de la maison doit passer par la boule de Noël que tout le monde s’arrache. Il faut qu’elle trouve le cadeau idéal pour son cher époux, Luke. Pour cela, elle est prête à tout, et se retrouve, une fois encore, dans une situation abracadabrante, qui m’a fait éclater de rire. Elle doit composer son menu, en fonction du véganisme de sa sœur Jess. Tout cela n’est qu’une partie de la pression qu’elle se met sur les épaules. Mais comme si cela ne suffisait pas, les invités imposent leurs exigences. Becky est armée pour faire face à cette situation. Son plan de bataille est établi. Mais… les rouages se grippent, les préparatifs ne se déroulent pas comme elle le souhaite. Et chaque grain de sable entraîne des conséquences… désopilantes. La détermination et l’imagination de la jeune femme n’ont aucune limite.

Luke la laisse gérer. Heureusement pour lui, il n’est pas informé de toutes les catastrophes qui s’accumulent. Il est, lui-même, assez préoccupé par les demandes pressantes d’une certaine Nadine. Cette dernière et son conjoint sont à l’origine de situations… qui dérapent, entraînant des rires de ma part.

Malgré ses responsabilités festives, Becky n’a pas rompu avec son habitude d’écrire à des entreprises. Les réponses reçues laissent présager la teneur de ses requêtes, qui sont savoureuses.

Pourtant, en dépit de son emploi du temps chargé, notre accro du shopping est présente pour ceux qui ont besoin d’une épaule. Elle m’a émue et attendrie. Sous ses airs superficiels, elle est, surtout, une femme au grand cœur. Ses décisions, spontanées, sont impulsées par sa générosité. Ses cadeaux les plus beaux sont ceux qu’elle n’a pas achetés, d’autant plus qu’elle cache la réalité, minimisant ses gestes. Elle sait aussi faire preuve de discrétion, pour ne pas faire mal. Cette femme a des belles valeurs. Et c’est aussi pour cela que nous l’aimons. Une partie importante du roman est consacrée à l’amitié et au soutien que l’héroïne apporte à ceux qui se débattent dans des difficultés. Becky fait passer l’autre avant elle-même et elle nous touche. Nous avons envie de faire partie de son cercle d’intimes. C’est aussi une maman qui se démène pour sa fille. Elle et moi partageons la même incompétence, en matière d’activités créatives, et les prouesses qu’elle tente de réaliser pour son enfant méritent d’être applaudies.

J’ai eu un coup de cœur pour L’accro du shopping fête Noël. La série a retrouvé le souffle des débuts. J’ai eu la sensation d’un tourbillon de fraîcheur. J’ai ri presque tout le long de la lecture. Lorsque je ne rigolais pas, c’est que j’étais émue. La fin semble annonciatrice d’une suite et j’en frémis de joie.

Je remercie sincèrement Claire des Éditions Belfond pour ce service presse.

De la même auteure

Surprends-moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s