Le Temps des convoitises, Frédérick d’Onaglia

Le Temps des convoitises
Frédérick d’Onaglia
Editions Presses de la Cité
Collection Terres de France

Quatrième de couverture

Ses Alpilles lui avaient tant manqué… même si Claire sait que ce retour aux sources risque de ressusciter les fantômes du passé. Pour son nouveau poste, la jeune journaliste veut donner le meilleur d’elle-même. À Fontvieille, son village natal, elle doit enquêter sur un projet immobilier lancé par le propriétaire d’une manufacture de tissus, Alexis Bastide. Si Claire est troublée par le charme de cet homme mûr, elle comprend aussi le combat de son propre père, opposé au projet de Bastide. La situation se tend encore lorsqu’elle a vent de révélations compromettantes…
Mais surtout Claire retrouve celle qui connaît ses blessures secrètes, et qui n’hésitera pas à en jouer le moment venu, la conquérante Victoire de Montauban…

Dans une Provence pleine de passions, d’intrigues, de tourments amoureux, s’entrecroisent des personnages prêts à tout, certains au nom de la vérité, d’autres pour leurs intérêts.


Une superbe saga.

Mon avis

En février 1977, Claire revient en Provence, dans les Alpilles. Elle avait quitté sa région pour suivre des études de journalisme. Sa carrière à Paris s’est arrêtée après « son coup d’éclat à Indices Magazine ». Elle a été renvoyée et « grillée auprès de la concurrence ». (p. 13) Mais elle ne regrette pas son article qui dénonçait un scandale. Alors qu’elle passe un entretien d’embauche auprès de Provence Matin, elle apprend que sa réputation la précède. Louis Aymard, le propriétaire du journal, possède, également, une société de tissus provençaux et il lui propose un emploi, assorti d’un marché. La mission de Claire est de découvrir des secrets sur son concurrent, Alexis Bastide, pour détruire son entreprise. Elle a « la curieuse sensation de pactiser avec le diable ». (p. 20)

Alexis Bastide s’est engagé dans un projet immobilier qui divise la population de Fontvieille : le chantier des Cygalides. Le père de Claire, lui-même est opposé à cette opération ; candidat aux élections municipales, il s’oppose à la mairie sortante qui soutient les travaux. Même si la journaliste est troublée par l’homme au cœur de son enquête, elle s’investit entièrement pour faire émerger la vérité. Elle découvre alors des éléments compromettants sur des personnes influentes. Ses investigations dérangent et tous les moyens sont utilisés pour la faire taire. Est-elle prête à révéler les secrets familiaux au nom du devoir journalistique ?

Je me suis attachée à Claire. Elle se bat pour ses idées, elle est guidée par sa conscience et elle assume les conséquences de ses actes. Cependant, elle fait preuve de douceur, lorsqu’elle perçoit que ses découvertes provoquent des dommages collatéraux. Elle a beaucoup d’empathie, elle ne cherche pas seulement le scoop, mais plutôt à dénoncer les scandales et les malversations. Elle est déterminée et téméraire. Trop, comme le démontrent les évènements…

J’ai beaucoup aimé ce roman qui décrit des jeux de pouvoir, à la fin des années 70. Politique, argent, compromissions, nombreux sont ceux qui veulent garder leurs privilèges ou asseoir leur domination, quand d’autres luttent pour ne pas perdre le fruit de toute une vie. Les uns veulent éviter la ruine, les autres en profitent pour s’enrichir. Claire, elle, fait figure de lanceuse d’alerte. C’est un rôle dangereux…

Je remercie sincèrement Marie-Jeanne et Clarisse des Éditions Presses de la Cité pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s