L’arrache-mots, Judith Bouilloc

L’arrache-mots
Judith Bouilloc
Hachette Romans

Quatrième de couverture

« La phrase s’écoula de ses lèvres lentement, intelligiblement. Les enfants retinrent leur souffle. Au cœur de la bibliothèque de Pergame, la magie opéra encore une fois. Les caractères se décollèrent de la page en tremblotant, ils virevoltèrent sous le nez de la jeune femme avant de dessiner quatre silhouettes distinctes. Les gamins pouvaient reconnaître le marchand d’habits accoutré d’un magnifique pourpoint, et ses trois filles, dont l’une était vêtue avec moins de fanfreluches que les autres… c’était la Belle. »

La jeune Iliade a un don merveilleux : le pouvoir de donner vie aux mots et aux histoires. Ce don fait d’elle la bibliothécaire la plus célèbre de tout le royaume d’Esmérie. Le matin où elle reçoit une demande en mariage presque anonyme, elle n’est sûre que d’une chose : son prétendant est un membre de la famille royale ! Bien décidée à comprendre qui s’intéresse à elle et surtout, pourquoi cette personne lui propose un contrat de mariage si avantageux, Iliade se rend dans la capitale. Là-bas, elle découvre les fastes de la cour… et la froideur de son fiancé. Pourtant, elle finit par s’attacher et à lui et se retrouve, bien malgré elle, propulsée au cœur d’intrigues et de complots auxquels rien ne la préparait.

Mon avis

Iliade est une arrache-mots. Lorsqu’elle lit à voix haute, elle donne vie aux mots et aux histoires, les lettres et les personnages sortent du livre et créent des illusions, puis ils retournent dans l’ouvrage lorsque la lecture est terminée.

Un jour, elle reçoit une demande en mariage surprenante, accompagnée d’un contrat alléchant. Seulement, elle ne sait pas qui veut l’épouser et elle doit garder le secret. Le seul indice qu’elle possède est que la missive émane d’un membre de la famille royale. Elle se rend à la Cour bien décidée à connaître l’identité de son soupirant. Elle se retrouve au milieu d’intrigues bien éloignées de son quotidien.

Ce roman est à l’opposé de mes lectures habituelles, cependant j’ai eu un gros coup de cœur pour L’arrache-mots. Il m’a semblé magique et pas seulement parce que la magie est présente dans l’histoire. Ce qui me fait utiliser ce mot, c’est la manière dont ce livre m’a transportée hors de la réalité, a fait briller mes yeux et a enflammé mon imaginaire. C’est un conte de fées, dans lequel la littérature a un rôle principal. Il dépeint la magie des mots et des œuvres littéraires. J’ai beaucoup aimé la présence de citations d’œuvres classiques.

L’arrache-mots est une ode aux livres et surtout aux lecteurs qui les font vivre. Comme le pense Iliade, une bibliothèque sans lecteurs est un cimetière de livres. Iliade parle aussi du pouvoir de la littérature. La jeune fille va aussi faire d’autres apprentissages, elle va découvrir qu’il y a d’autres langages que celui des mots, car ce roman est aussi une histoire de rencontre et de sentiments.

Je remercie sincèrement NetGalleyFrance et Hachette Romans pour ce service presse.

Un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s