Une simple histoire de famille, Andréa Bescond

Une simple histoire de famille

Andréa Bescond

Editions Albin Michel

Quatrième de couverture

Un secret de famille va sceller le destin de trois personnages : en Bretagne, dans les années 60, Louisette est chassée de chez elle parce qu’elle est enceinte sans être mariée ; aujourd’hui, Hervé, 40 ans, apprend que sa mère n’est pas sa mère ; sa fille, Lio, découvre un drame qui la dévaste autant qu’il la fera grandir. Au-delà du désir de vengeance, de la colère et du chagrin, seule la découverte de la vérité permettra de casser l’engrenage de la violence qui depuis trois générations envenime l’existence d’un clan. Ce sombre héritage ouvrira alors la voie d’une renaissance possible.

Mon avis

Un narrateur extérieur raconte l’histoire de plusieurs personnages : Louisette, Hervé, Lio, Suzanne et Magnolia. Dans une alternance de chapitres, consacrés aux trois premiers, leurs destins sont déroulés et reliés.

En 1964, Louisette fuit la maison familiale. Âgée de trente ans, elle va bientôt accoucher. Elle aurait voulu avorter, mais la faiseuse d’anges a été arrêtée. Aussi, elle a décidé d’élever son bébé seule. Elle est certaine que sa sœur l’accueillera. Cette dernière « n’avait pas eu le choix, il avait fallu qu’elle se marie avec celui qui l’avait fécondée. » (p. 17) 

En 2016, Hervé, qui savait déjà que celui qui l’a élevé, n’est pas son géniteur, est sidéré par les révélations de sa mère : ce n’est pas elle qui l’a mis au monde. En colère, il refuse d’écouter ses confidences. Hélas, deux semaines plus tard, Suzanne est victime d’un accident cardio-vasculaire et ne peut plus parler. Hervé ne connaîtra la vérité qu’à la mort de la vieille dame.

Lio, la fille d’Hervé, a perdu sa maman, quand elle était petite. Elle a maintenant vingt ans. Son père lui tend un DVD : « c’est ton cadeau de la part de maman, pour tes vingt ans, elle m’a fait promettre de ne pas le visionner, j’ai respecté sa volonté. » (p. 50) Le message post-mortem de Magnolia est terrible, tel un poids tombant d’un immeuble et écrasant les épaules de sa fille.

Louisette rêvait de liberté, mais elle a passé sa vie enfermée. Elle a commis l’irréparable, pour sauver sa sœur, et a été internée. Lio se croyait libre, mais elle a été rattrapée par les révélations maternelles. Elle est enchaînée par son besoin de réparer les souffrances de sa mère. Hervé se débat entre le passé familial et son envie de sérénité. Pour le père et la fille, il y a un sentiment de « retard ». Pourquoi ne pas avoir parlé avant ? Les vivants se retrouvent seuls avec ces confessions. Que faire de cette charge foudroyante ?

J’ai ressenti un puissant sentiment d’injustice en découvrant l’histoire de Louisette. J’ai été touchée par le désarroi d’Hervé. C’est un homme sincère et authentique, confronté aux mensonges et aux non-dits des femmes de sa vie. J’ai été moins proche de Lio, cependant, j’ai été, extrêmement, bouleversée par le destin de sa mère. J’ai, d’abord, été en colère. Je ne comprenais pas pour quelle raison elle avait parlé à sa fille, sachant qu’elle ne pourrait pas répondre à ses questions légitimes. Puis, j’ai compris que cette réaction était liée à mes questionnements. Saurais-je trouver les mots à dire à ma fille avant de ne plus être là ? Sera-t-il nécessaire de le faire, puisque j’ai coupé la chaîne d’une autre manière ?

Les secrets de famille sont au cœur de ce roman délicat et sensible. A travers trois générations, l’auteure traite de la transmission du silence, des séquelles des traumatismes sur la personne concernée et leur héritage inconscient, ainsi que de la nécessité de briser la spirale du non-dit, comme le montre la fin emplie d’espérance. Une simple histoire de famille est un coup de cœur pour moi.

Je remercie sincèrement les Éditions Albin Michel pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s