De grandes ambitions, Antoine Rault

De grandes ambitions

Antoine Rault

Editions Albin Michel

Quatrième de couverture

Que deviennent nos rêves de jeunesse ? Nos illusions ? Comment accepter d’être ce que nous sommes devenus ? Ce que le temps, le pouvoir, ont fait de nous ? 

Dans ce roman choral qui se déploie des années 1980 à nos jours, Antoine Rault compose une subtile mosaïque de destins intimement mêlés, sur laquelle plane l’ombre de John Dos Passos. On y croise Sonia, fille d’une femme de ménage marocaine ; Marc, petit génie de l’informatique et son ami d’enfance Stéphane, tous deux d’origine modeste ; Clara qui veut devenir médecin et sa sœur Diane qui rêve de brûler les planches… Ministre, tycoon de l’internet, conseiller en communication, chef d’un parti d’extrême droite, actrice, chirurgienne, écrivain… voire président de la République, tous tenteront d’atteindre le sommet ou de rester fidèle à leurs idéaux. Et chacun verra ses ambitions couronnées de succès ou déçues. 

Avec De grandes ambitions, l’auteur remarqué de La Danse des vivants nous livre une fresque fascinante, un portrait troublant de vérité de la génération X, celle qui a grandi avec l’apparition du sida, la révolution numérique et la mondialisation.

Mon avis rapide

Dans ce roman, nous suivons plusieurs personnages qui évoluent des années 80 à maintenant. C’est en réalité, une photographie de notre époque, puisque notre esprit ne peut s’empêcher de modifier leurs noms. Dans notre esprit, Sonia s’appelle Rachida, Jeanne se nomme Marine, etc. Nous reconnaissons aussi le couple Macron, Jérôme Kerviel, etc. Ils ont tous des ambitions différentes, mais tous veulent réussir, parvenir à ce qu’ils pensent être leur place, que ce soit en médecine, en politique, dans les affaires, etc. Succès et échecs s’entrecroisent.

 « Tous les personnages de ce roman sont inspirés de personnes réelles. Mais tous sont imaginaires ». Je guettais les éléments me permettant de deviner de quelle personnalité réelle le personnage était le miroir. Pour certains, c’était une évidence immédiate. Pour d’autres, il me fallait attendre que leur vécu soit déroulé. Antoine Rault a imaginé leur vie personnelle, leurs pensées, leur intimité, leurs regrets et leurs fiertés. Le fait de les reconnaître m’a empêché de m’attacher à eux, mais j’ai été fascinée par ce que leur destin rappelle de notre société. Même si De grandes ambitions est un roman, sa proximité avec la réalité le rapproche du document d’archives. Il garde en mémoire notre histoire politique et économique, le tout déroulé sur un plan humain. Il est le reflet d’une époque. En choisissant la voie romanesque, l’auteur parvient à nous captiver et à ménager un suspense au sujet de faits que nous connaissons, pourtant, en partie. J’ai beaucoup aimé De grandes ambitions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s