Sur le Chemin du Pardon, David Baldacci

Sur le Chemin du Pardon

David Baldacci

Talent Éditions

Quatrième de couverture

«  Atlee Pine, une femme d’action et de caractère. Un grand thriller  !  » Lisa Gardner

Am, stram, gram. Pic et pic et colégram.
  
Elle était gravée au fer rouge dans la mémoire d’Atlee Pine : la comptine enfantine que le kidnappeur avait récitée pour choisir entre Atlee et sa sœur jumelle, Mercy. Mercy a été enlevée. Atlee a été épargnée. Elles avaient six ans.
  
Elle n’a jamais revu Mercy.
  
Trois décennies après cette nuit de terreur, Atlee Pine travaille pour le FBI. Elle est la seule agente affectée à l’agence résidente de Shattered Rock, en Arizona, en charge de la protection du Grand Canyon.
  
Lorsque l’une des mules du Grand Canyon – dont le cavalier a disparu – est retrouvée morte, poignardée au fond du canyon, Pine est appelée pour mener l’enquête. Il devient très vite évident que l’homme n’est pas venu faire du tourisme. Pine commence tout juste à recueillir des indices montrant qu’un terrifiant complot se trame, lorsqu’elle est soudain dessaisie de l’enquête.
  
Si elle désobéit à un ordre direct et poursuit son enquête sur le disparu, cela risque de sonner le glas de sa carrière.
  
Mais si Pine arrête son enquête avant d’avoir découvert la vérité, cela pourrait sonner le glas de la démocratie aux États-Unis telle que nous la connaissons…
  
Le retour en France de David Baldacci, l’un des auteurs de thrillers les plus vendus et les plus appréciés au monde.
Ancien avocat, il possède des connaissances spécialisées dans le système politique américain et les services de renseignement. Son premier livre, Les pleins pouvoirs, est devenu instantanément un best-seller international, et le film mettant en vedette Clint Eastwood, un grand succès au boxoffice.
Il a depuis écrit plus de quarante best-sellers.

Mon avis

Les tatouages d’Atlee Pine ont une signification qu’elle est seule à connaître. Quand elle était âgée de six ans, un kidnappeur est entré dans la chambre qu’elle partageait avec sa jumelle, Mercy, et a tiré au sort celle qui serait enlevée. « Am, stram, gram. Pic et pic et colégram. » Atlee n’a plus revu sa sœur. Cet évènement est, certainement, à l’origine de son envie d’œuvrer pour la justice et pour la sécurité de son pays. Elle travaille pour le FBI. Solitaire, elle postule aux postes que personne ne veut. Elle est la seule agente de l’agence résidente de Shattered Rock, en Arizona, près du Grand Canyon. Grâce à son badge, elle rend visite à un criminel emprisonné, qu’elle soupçonne d’être celui de ses cauchemars d’enfant. La première rencontre ne lui apporte pas de réponse. Elle reviendra.

Dans le cadre de ses fonctions, elle est contactée par le Service des parcs nationaux : une mule a été découverte au fond du Grand Canyon. L’animal a été poignardé, des lettres sont gravées sur son ventre. Le cavalier a disparu et Atlee est chargée de le retrouver. Très rapidement, il apparaît que Benjamin Priest n’est pas celui qu’il a prétendu être. Lorsque l’agente Pine constate que le haut de sa hiérarchie s’intéresse à l’affaire et la dessaisit de l’enquête, elle comprend qu’elle est mêlée à une affaire d’Etat. Malgré les risques pour sa carrière, elle décide de poursuivre ses investigations et ce qu’elle déterre fait froid dans le dos. Ils ont une résonance avec l’actualité qui m’a glacée. Ils montrent que nos gouvernants ont nos vies entre les mains, ils peuvent décider du destin de notre monde et tirer des ficelles effrayantes. Ils rappellent que des mensonges peuvent aboutir à des situations catastrophiques. Ce livre est paru en 2018, aux Etats-Unis, et cette antériorité est d’autant plus terrible.

J’ai été surprise par le style, que j’ai trouvé un peu éloigné de celui des suspenses. Par moments, l’auteur s’égare dans des détails, qui, selon moi, ralentissent le rythme. Au contraire, j’ai trouvé, parfois, que le ton allégeait un peu trop la tension de l’action. Sur le chemin du Pardon est un suspense parfait pour l’été, car, malgré ces éléments, j’ai été emportée par l’intrigue.

La fin laisse présager un deuxième tome. J’ai très envie de le lire, car, comme Atlee, j’ai besoin d’avoir des réponses sur son passé. J’ai bien aimé ce premier opus.

Je remercie sincèrement les Éditions Talent pour ce service presse.

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s