Série Riviera – Rebecca, Marie-Chantal Guilmin

Série Riviera
Rebecca
Marie-Chantal Guilmin
Éditions Maïa

Quatrième de couverture

Rebecca Rihault arrive à Grasse sur la Côte d’Azur pour une année de cours au Perfumery Institut. Elle veut être le nez de l’année. Elle a laissé sa mère, Catherine, à Paris. Son maître de cours, Andrian Valmin, est un homme talentueux, beau et intelligent. Cipriano, son fils, suit également les cours de l’Institut. Le passé d’Adrian et de sa femme, Paloma, est bien mystérieux et interpelle la jeune femme. La mort de Paloma, handicapée, dans des circonstances tragiques, mènera-t-elle Rebecca à découvrir le secret de cette famille à laquelle elle n’est peut-être pas étrangère ?

Rebecca découvre le passé d’Adrian. Elle va de surprise en surprise. Le site du Rocher donne un ton romanesque à cette histoire où se mêlent amour et mystère. Un livre pour éprouver des émotions !

Mon avis

Depuis toute petite, Rebecca est attirée par les senteurs. Son rêve est d’être « nez ». Elle est très fière d’avoir intégré l’école Perfumery Institut, dirigée par Adrian Valmin, un « nez » réputé, qu’elle admire. Elle espère à l’issue de sa formation d’un an, devenir le nez de l’année, titre qui offre de véritables opportunités professionnelles. La jeune Parisienne de vingt-cinq ans est déterminée à se consacrer entièrement à son objectif et à ne pas se laisser distraire par les tentations de la Côte d’Azur. Elle est encouragée par sa mère qui l’a élevée seule et avec qui elle a une relation très complice.

Son talent est très vite repéré par Adrian Valmin, mais aussi par les autres élèves, qui comprennent qu’elle est une concurrente sérieuse. De plus, l’idylle qui naît entre elle et Cipriano, le fils du créateur, éveille les jalousies. Cette année transforme la jeune femme plus qu’elle ne l’escomptait. En effet, alors qu’elle voulait se consacrer entièrement à ses études, elle est plongée au cœur de secrets et de drames. Des révélations chamboulent sa vie.

Rebecca est une jeune femme attachante. Elle pénètre dans un milieu dont elle ne connaît pas les codes. Elle est touchante quand elle essaie de cacher son malaise. J’ai beaucoup aimé, aussi, Adrian. Malgré son succès et sa fortune, c’est un homme qui est resté simple dans ses relations avec les autres. Ses enfants ont hérité de ses qualités. Depuis un accident, son épouse a perdu l’usage de ses jambes et est en fauteuil roulant. Je comprends que pour cette ancienne mannequin, son handicap soit difficile à accepter. Cependant, j’ai été gênée par l’attitude de ses proches. J’ai la sensation qu’ils se soumettent à la situation, sans réfléchir aux possibilités de lui améliorer le quotidien, alors que leur aisance financière le leur permet. Leur compassion est grande, mais j’ai trouvé qu’elle enfermait Paloma dans sa solitude. Il est possible que l’origine de ce sentiment soit ma situation personnelle.

L’écriture de Marie-Chantal Guilmin est douce et sensuelle. Nous sommes entourés d’un voile de volupté, dans lequel l’odorat et la vue sont des éléments essentiels de l’histoire. Les odeurs titillent nos narines, les tenues de Rebecca ravissent nos yeux et nos papilles sont éveillées par des descriptions gastronomiques.

En ce qui concerne l’intrigue, elle est émaillée de nombreux rebondissements. Par son rapprochement avec la famille Valmin, Rebecca est entraînée dans un tourbillon de révélations. Celles-ci finissent par avoir des retentissements sur son existence et sur sa perception des évènements. Je n’ai pas réussi à déterminer si c’était une volonté de l’auteure ou si cela venait du fait que je lise beaucoup, mais j’ai ressenti une frustration, car j’ai deviné, très tôt, l’enchaînement des secrets.

Rebecca est un joli roman sur le monde du parfum, sur les secrets de famille et leurs conséquences.

Je remercie sincèrement Marie-Chantal Guilmin et les Éditions Maïa pour ce service presse dédicacé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s