Lorsque le ciel s’en mêle, Eliane Saliba Garillon

Lorsque le ciel s’en mêle
Eliane Saliba Garillon
Editions f.Deville

Quatrième de couverture

Se sentant responsable de l’accident d’une fillette, Jonathan est dévasté et incapable de reprendre le fil de sa vie de publicitaire new-yorkais. Il décide alors de se réfugier à Locorotondo, la petite ville italienne où habite Nonna, sa grand-mère.
C’est là que le vieux Pio, mi-mendiant, mi-devin, va lui délivrer un obscur message accompagné du chiffre 7. Pour Nonna, c’est clair : cela veut dire que la petite fille se réveillera dans 7 signes. Jonathan n’entend rien à ces élucubrations. Et pourtant…
À Naples, la ville de Floride où il a décidé de s’exiler pour quelque temps, le jeune homme va se colleter au destin de sept personnes mises sur son chemin : sept victimes de la vie prêtes à perdre leur âme pour assouvir une vengeance.

Mon avis

New York. Alors qu’il s’apprête à traverser Madison Avenue, le téléphone de Jonathan sonne. L’appel provient de son associé qui lui annonce une très bonne nouvelle : leur agence a emporté un très gros marché. Dans son enthousiasme, il envoie valser sa veste. Le vêtement retombe sur la ficelle du ballon que tient la petite fille à côté de lui. Pour le rattraper, l’enfant lâche la main de sa mère et se jette sur la route, alors qu’un taxi arrive. Depuis ce terrible 23 novembre, Gemma, âgée de quatre ans, est dans le coma.

Jonathan se sent responsable de l’accident. Il décide alors de partir pour deux semaines, à Locorotondo, en Italie, auprès de Nonna, sa grand-mère qui l’a élevé. Durant son séjour, un mendiant lui délivre un message sibyllin : « Tout est lié et il t’en coûtera sept. » (p. 20) Nonna lui explique que le vieil homme est surnommé « le mage de Locorotondo ». Il s’appelle Pio et ses prédictions sont très rares. La vieille dame estime que ses mots sont un cadeau.

A son retour aux Etats-Unis, Jonathan s’exile à Naples, en Floride. Il vit des expériences surprenantes. Grâce à son intuition, il empêche des personnes de commettre l’irrémédiable. Nonna en est persuadée : si le chemin de son petit-fils croise autant de personnes animées par un désir de vengeance, c’est qu’il a une mission à accomplir, en lien avec le message du vieux Pio. Le destin de Gemma est-il entre les mains de Jonathan ?

Jonathan est très touchant. Son entourage tente de le réconforter, en lui rappelant que ce qui est arrivé à la petite fille, était un accident, mais il ne parvient pas à se libérer de son sentiment de culpabilité. Son existence est attachée au respirateur qui maintient Gemma en vie. Sa douleur est sincère. Au début, il ne croit pas à la prophétie du vieux Pio et c’est par altruisme qu’il aide les personnes en détresse. Elles ont toutes vécu des injustices et veulent obtenir réparation : l’une d’entre elles a été ruinée par un escroc, d’autres ont été victimes d’erreurs médicales, etc. Ce sont des vies brisées par la faute d’un autre. Leur histoire est, parfois, poignante et nous comprenons leur douleur. Le rôle de Jonathan est d’éviter que les vengeances s’effectuent et que des personnes qui ne sont pas criminelles perdent leur âme. Jonathan n’a pas été élu par hasard. Il a, non seulement, une humanité qui le rend attentif aux autres, mais les véritables raisons de sa mission se situent dans un passé familial, dont il n’a pas connaissance. Tout est lié…

J’ai été émue par ce roman empli d’espoir et de rédemption.

Je remercie sincèrement l’agence Gilles Paris et les Éditions f.Deville pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s