Crime gourmand à Saint-Malo , Jean-Luc Bannalec

Crime gourmand à Saint-Malo
Jean-Luc Bannalec
Editions Presses de la Cité

Quatrième de couverture

Neuvième enquête du commissaire Dupin dans le milieu de la gastronomie et le cadre enchanteur de Saint-Malo et de ses environs.

Le commissaire Dupin a quitté sa base de Concarneau et participe avec ennui à un séminaire des forces de police bretonnes à Saint-Malo quand, à la faveur d’une pause, il est le quasi-témoin du meurtre en plein marché d’une cheffe étoilée de Dinard par sa sœur cadette, elle-même cheffe montante. Dupin et deux commissaires présents au séminaire prennent l’affaire en main.
Coup de folie ? Arrêtée, la coupable reste mutique sur son geste et ses motivations. On sait seulement que les sœurs rivales se vouaient une jalousie et une haine féroces : les enquêteurs mettent au jour les coups fourrés qu’elles fomentaient l’une contre l’autre et découvrent la situation financière précaire de la cadette.

Et puis, coup sur coup, le mari et l’ami antiquaire de la victime sont retrouvés assassinés… et le mystère s’épaissit à mesure que surviennent les coups de théâtre.

Pour sa neuvième enquête, le commissaire Georges Dupin entraîne le lecteur à Saint-Malo, Dinard et Cancale au début de l’été, et le balade avec gourmandise dans le milieu impitoyable de la gastronomie.

Mon avis

Contre sa volonté, le commissaire Dupin participe à « un séminaire unique en son genre » qui se tient à l’Ecole nationale de police de Saint-Malo. Chaque préfet des quatre départements de Bretagne a choisi un commissaire pour participer avec lui à ce projet innovant. Sa durée est de quatre jours, mais seul l’itinéraire gastronomique intéresse Dupin. Le premier jour, il a d’ailleurs profité de la pause de midi pour visiter le marché de la ville. Il est alors témoin d’un meurtre : devant ses yeux, Louise Trouin assassine sa sœur. La rivalité entre ces deux sœurs étoilées est connue dans la ville. De manière inédite, l’enquête est alors confiée aux commissaires réunis pour la formation. C’est le moment de travailler en équipe.

Alors que la coupable est en garde à vue, d’autres crimes sont commis. Tous semblent liés à l’affaire de départ. En explorant le passé de la victime et de sa meurtrière, les sujets de conflit se révèlent et ils sont nombreux.

L’idée de réunir les forces vives des différents départements est originale. Chacun apporte sa manière d’envisager la situation et ses méthodes de travail. En ce qui concerne le commissaire Dupin, il aime interroger les suspects, ainsi que les témoins et étudier leurs réactions. Son abord sympathique favorise les confidences, d’autant plus qu’il aime mêler l’utile à l’agréable. Pour lui, une enquête ne doit pas entraver son plaisir de découvrir la gastronomie, les paysages et l’histoire des lieux où il opère. A travers lui, le patrimoine breton est exploré et mis en avant. Il propose une totale immersion dans les plaisirs de la région qui le fascinent. Il partage ses pensées et ses découvertes. Sa personnalité le rend agréable, car il travaille à l’ancienne ; il s’appuie peu sur les méthodes modernes d’investigation, préférant l’humain à la science.

Je pense que ces raisons expliquent le succès des livres et de la série télévisée à son nom. C’est un mélange de terroir et d’investigations. Il n’y a pas de crimes sanglants et le suspense ne ronge pas les nerfs. Cependant, ce sont aussi ces paramètres qui, je pense, font que je passe à côté de ce personnage. Cela fait deux tomes que je lis, et même si la lecture est agréable, je ne ressens pas cette tension que je recherche dans les polars noirs, ni l’attachement aux protagonistes que j’aime dans les romans de terroir. Aussi, même si je comprends ce qui plaît aux amateurs du commissaire Dupin, les livres le mettant en scène ne sont pas pour moi.

Je remercie sincèrement Marie-Jeanne des Éditions Presses de la Cité pour ce service presse.

Mon avis sur le tome précédent

Enquête troublante à Concarneau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s