Éloge de la séduction, David Medioni

Éloge de la séduction

David Medioni

Editions L’aube

Quatrième de couverture

« Je vous écris de chez ces hommes qui se sont mis à douter, à s’interroger et à se dire qu’un changement était souhaitable. Je vous écris de chez ces hommes qui s’étonnèrent qu’aucun d’entre eux ne vienne prendre la parole et porter une voix aux côtés des femmes qui révélaient alors ce qu’elles avaient subi ou subissaient encore. Je vous écris de chez ces hommes qui exprimèrent alors la volonté et l’envie de se battre ensemble, femmes et hommes. Pour inventer du nouveau. […] Par où commencer ce que l’on pourrait appeler un chemin de désir, une construction intime, voire la création d’un “mâle”? »


Dans ce vif essai, David Medioni déconstruit la virilité, brosse les contours d’une séduction égalitaire entre les sexes et rêve de générosité.

Mon avis

Dans cet essai, David Medioni s’interroge sur les relations entre les hommes et les femmes, dans l’ère post #MeToo . Il décrypte les comportements masculins à l’origine de la volonté de changement, mais aussi la difficulté de savoir comment se comporter lorsque l’on est un homme et que l’on désire se battre aux côtés des femmes, pour lutter contre les violences et les injustices à leur encontre. Il rêve d’un monde égalitaire dans lequel la séduction respectueuse dominerait. Il s’inquiète aussi de la peur des hommes sur l’interprétation possible de leurs approches. Pour débattre de ces sujets, il convie Casanova à sa table. Différent de Don Juan, ce séducteur s’attachait à ses conquêtes. Aussi, il livre sa vision de notre monde. L’auteur s’appuie, également, sur de nombreux écrits, de Romain Gary à Anaïs Nin, et il indique sa perception.

Je suis en couple depuis plus de vingt ans. De plus, en raison de mon état de santé, je sors peu de chez moi, ce qui réduit, considérablement, les situations possibles de tentatives de séduction. Aussi, je ne me suis pas sentie concernée par cet ouvrage. J’ai apprécié qu’un homme s’intéresse aux solutions pour qu’hommes et femmes puissent vivre en harmonie, pourtant, ses pensées n’ont pas résonné en moi, bien que beaucoup d’entre elles m’ont semblé légitimes. Enfin, je lis très peu d’essais, et je me suis aperçue que ce n’est pas un genre littéraire avec lequel je me sens à l’aise. David Medioni utilise de nombreuses citations pour mener ses réflexions, ce que, je suppose, est propre au format de l’essai, puisqu’elles permettent de développer et d’appuyer la notion examinée, mais cela m’a tenue à distance de l’auteur.

Je remercie sincèrement Laura des Editions de l’aube pour ce service presse. Je suis désolée pour cet avis peu détaillé. Je pense ne pas être la cible de ce livre et je ne suis pas parvenue à trouver un angle pour expliquer mon ressenti.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s