Rendez-vous à Naples, Jean-Pierre Cabanes

Rendez-vous à Naples

Jean-Pierre Cabanes

Editions Albin Michel

Quatrième de couverture

C’est dans le tumulte du Risorgimento que Giacomo rencontre Marie-Sophie. Il est l’un des héros de la révolution pour l’unité italienne. Elle est la reine du royaume des Deux-Siciles, et sœur de Sissi, l’impératrice Elisabeth d’Autriche. Parmi les bruits de la guerre, au milieu des traîtres, des garces et des saintes, ils vivent un amour fou, impie, maudit peut-être. Adversaires officiels, ils seront bientôt ennemis. 

Lors du siège de la forteresse de Gaète, Giacomo dirige l’assaut. Dressée sur le rempart, le sabre nu, Maria Sofia commande la défense. Leur duel ne fait que commencer…

Des cinq journées de Milan à l’expédition des Mille, Jean-Pierre Cabanes nous entraîne, avec la même fougue que dans Rhapsodie italienne, au cœur du combat qui mènera à l’unification l’Italie, et dans le secret d’une passion interdite, que rien ne pourra empêcher.

Mon avis

En 1848, l’Italie n’existe pas. Ce sont huit ou neuf états, alliés ou ennemis. « De Milan à Venise, l’Autriche occupe tout. Seul le Piémont, royaume indépendant, dispose d’une armée. » (p. 9)

Milan, 18 mars 1848, Giacomo Cesari a vingt ans. Les cloches de la ville sonnent. Le canon des Autrichiens leur répond. Le jeune homme s’extirpe du lit de sa maîtresse et se précipite vers la révolution, celle pour l’indépendance et l’unité de l’Italie. Pendant cinq jours, il se bat sur les barricades, auprès de Nina, qu’il a rencontrée dès qu’il a rejoint les combats. « C’est la révolution, on va gagner, on s’aime. » (p. 33) Hélas, après les cinq jours de Milan, la jeune fille s’enfuit : il est comte, elle est pauvre.

Quelques mois plus tard, Giacomo est incorporé dans l’armée piémontaise, puis part à Rome, le seul endroit où l’on se bat encore au nom du Risorgimento. Il rejoint les troupes de Garibaldi, qui sont encerclées par les Autrichiens et les Français. Au nom de la révolution pour l’unité italienne, il enchaîne les guerres, au côté de Cavour, l’homme qui œuvre à la formation du royaume d’Italie. Ses récits sont entrecoupés d’extraits du journal de Marie-Sophie. Elle est la petite sœur de Sissi, l’impératrice Elisabeth d’Autriche. En 1959, elle épouse François, le fils aîné du roi de Naples et des Deux-Siciles, et elle dirige alors le royaume des Bourbons, contre lequel Giacomo lutte. Lors d’une cérémonie, le regard des deux adversaires s’accroche. Alors que leurs idéaux sont opposés, ils tombent amoureux l’un de l’autre. Lors du siège de Gaète, ils sont rattrapés par leurs différences. Le jeune homme dirige l’assaut, Marie-Sophie prend les armes pour défendre le royaume.

Si vous avez apprécié la série Sissi, qui a été diffusée récemment à la télévision, et si vous avez adoré Mamma Roma de Luca di Fulvio, vous aimerez découvrir la destinée de la sœur cadette de l’impératrice et les évènements qui ont précédé l’unification de l’Italie et la chute des États pontificaux.

Des cinq journées de Milan à la Commune de ParisJean-Pierre Cabanes raconte l’Histoire de la réunification de l’Italie, depuis ses prémices jusqu’à sa naissance. Il décrit les enjeux politiques et les batailles à travers le regard des deux camps. L’un est illustré par le destin de Giacomo et l’autre par celui de Marie-Sophie, la reine du royaume des Deux-Siciles. Le premier est prêt à mourir pour son idéal, la deuxième opte pour le sacrifice ultime pour protéger sa dynastie. Au milieu des batailles, Jean-Pierre Cabanes insuffle des élans romanesques qui rendent le récit palpitant, dramatique et exaltant. L’amour envahit la guerre, les combats s’invitent dans les étreintes passionnées, la raison écrase les émotions, les trahisons accompagnent les offrandes, les acceptations sont teintées de renoncements, la reine des Pauvres échange avec la reine des Bourbons et l’Italie construit son histoire, dans le sang, les défaites et les gloires. J’ai adoré ce roman haletant et envoûtant, qui m’a énormément appris sur les guerres de pouvoir du XIXe siècle.

Je remercie sincèrement Claire des Éditions Albin Michel pour ce service presse.

Du même auteur

Rhapsodie italienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s