Le carnet des rancunes, Jacques Expert

Le carnet des rancunes

Jacques Expert

Editions Calmann-Lévy

Collection Calmann-Lévy Noir

Quatrième de couverture

Régler ses comptes…
Tout le monde en a rêvé, mais lui, il le fait.


Depuis vingt ans, Sébastien Desmichelles note soigneusement dans un petit carnet rouge chaque offense, chaque affront, chaque blessure qu’on lui inflige. Il l’appelle son « Carnet des rancunes ».
Collègues, voisins, amis, famille, personne ne le sait, mais personne n’échappe à sa liste. Un jour, chacun sera puni selon ce qu’il mérite.

Aujourd’hui est l’anniversaire des 50 ans de Sébastien. L’heure de la vengeance a sonné. Pour l’homme qui lui a fait le plus de mal, il a prévu un châtiment exemplaire : la mort.
Ce soir, il ouvrira son Carnet des rancunes…

Mon avis

Sébastien Desmichelles a la rancune tenace. Depuis une douzaine d’années, il note dans un carnet, qui ne le quitte pas et qu’il a intitulé « Carnet des rancunes », les offenses qui lui ont été faites. Celles-ci sont décrites avec beaucoup de détails. Il a consigné la raison de sa rancune et des éléments au sujet de la personne qui l’a blessé. Les informations sont, régulièrement, actualisées. Son objectif est de se venger quand il aura cinquante ans. Justement, il a cet âge depuis cinq minutes. Le moment est venu de punir ceux qui figurent dans sa liste. Un homme mérite une sanction particulière : il doit mourir. Ce sera sa dernière vengeance, celle qui terminera son itinéraire punitif en apothéose.

Sébastien n’est pas très sympathique, pourtant, j’ai, parfois, ressenti un plaisir coupable, lors de la réussite de certains de ses plans. Il a une imagination, à la fois, délirante et factuelle : le châtiment est sur le même registre que la faute, l’intensité de la peine varie également. Par exemple, une humiliation n’est pas traitée de la même manière qu’une escroquerie. C’est machiavélique et époustouflant. Même si aux trois quarts du livre, j’ai deviné un élément secret au sujet de Sébastien, je n’avais pas perçu ce que cela cachait véritablement. 

Sebastien gère ses rancunes les unes après les autres, sauf une qui nécessite une préparation plus longue, une douleur qui s’étend dans le temps et qui constitue le fil conducteur du périple vengeur. Avant de mourir, Yannick doit souffrir. La voix de celui-ci s’insère dans le récit de Sébastien. Son angoisse grandit, mais il ne saisit pas la provenance du danger. Les chapitres qui lui sont consacrés montrent le génie de son ennemi inconnu de lui. Ses sentiments et ses pensées accentuent le suspense, car nous sommes, nous aussi, dans l’ignorance de ses torts. Qu’a-t-il fait pour être la cible d’une haine incommensurable ?

Certaines personnes mériteraient de figurer dans mon carnet des rancunes. Un trait de ma personnalité qui m’énerve, parfois, est de ne pas être rancunière. Les personnes à qui j’en veux vraiment ont accumulé des années de méchancetés, avant que je ne décide que c’était terminé et de les exclure de ma vie. Cependant, je ne me suis pas vengée… mais je n’ai pas encore cinquante ans. Par contre, monsieur Expert, certains Nancéiens risquent de vous inscrire dans leur carnet, en lisant la page 203 : nous sommes Meurthe-et-Mosellans et la rivalité entre la Moselle et la Meurthe-et-Moselle est forte.😂

Le carnet des rancunes est un suspense machiavélique et le personnage principal est un antihéros, démoniaque, malin et minutieux. Il ne laisse rien au hasard. J’ai adoré.

J’ai reçu ce livre avec un carnet de non-rancunes et accompagné d’une dédicace qui m’a amusée. Je remercie sincèrement Jacques Expert et Doriane des Éditions Calmann-Lévy pour ce service presse.

Du même auteur

Plus fort qu’elle

Le jour de ma mort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s