L’épouse et la veuve, Christian White

L’épouse et la veuve

Christian White

Editions Albin Michel

Traduction de Isabelle Maillet

Quatrième de couverture

Que savons-nous vraiment des personnes que nous aimons ?

L’île de Belport, au large de l’Australie, est un lieu dont on ne revient pas indemne. Abby y vit depuis longtemps. Passionnée de taxidermie, elle est mariée à Ray, avec qui elle a un fils et une fille. Kate, mère d’une petite fille, est venue de Melbourne pour élucider la mystérieuse disparition de son mari. Sans imaginer que sa famille est liée à Abby par un terrible secret enfoui au cœur de ce décor ensorcelant, et qui menace d’anéantir tout ce que l’épouse et la veuve croyaient savoir sur les hommes de leur vie.
Alternant les points de vue de Kate et d’Abby, Christian White, l’auteur du Mystère Sammy Went, explore dans ce huis-clos troublant les thèmes de la filiation, de la dissimulation et du sacrifice.

Mon avis

Australie. Kate a eu envie de faire une surprise à son époux et de l’attendre à l’aéroport, accompagnée de leur fille âgée de dix ans. John a été absent pendant deux semaines, car il assistait à un séminaire a Londres. Tous les passagers sont descendus de l’avion, sauf lui. Inquiète, Kate appelle l’employeur de son mari et apprend qu’il ne travaille plus depuis trois mois. La Police retrouve sa trace sur l’île de Belport. Abby, elle, y vit avec sa famille. Elle s’interroge sur Ray, l’homme de sa vie. Le récit alterne entre la voix de la veuve et celle de l’épouse. Quel est le lien qui unit ces deux femmes ?

Une fois que j’ai écrit cela, je suis certaine que vous avez déjà une idée. Ah ah ah ! 😂 Oubliez-la, je suis sûre que vous vous trompez. Eh oui, vous n’avez pas encore lu la phrase qui renverse l’histoire. Ces mots que vous allez relire, plusieurs fois, pour vérifier que vous ne les avez pas imaginés. Avant eux, vous vous laisserez porter par l’intrigue, vous vous direz que c’est un polar bien rythmé qui donne envie de connaître la suite. Vous penserez que l’écriture est vive et qu’elle maintient le suspense. Vous tenterez de comprendre les jours qui ont précédé la disparition de John. Puis arrivera cet élément qui vous fera applaudir l’auteur, vous vous exclamerez que vous n’y avez pas pensé et que cela explique ce voile opaque qui vous entoure. Oui, mais il y aura encore des faits que vous n’arriverez pas à démêler, vous chercherez les indices, vous essaierez de les emboîter, mais il vous faudra attendre la fin pour y parvenir.

L’épouse et la veuve est un livre génial à lire, mais impossible à chroniquer. En effet, c’est un suspense qui se dévore, mais le moindre détail pourrait vous renseigner. Aussi, je ne peux que vous dire que je l’ai adoré et que j’ai été bluffée. Je vous invite fortement à le découvrir.

Je remercie sincèrement Claire et Adèle des Editions Albin Michel pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s