Sélia, Laëtitia Milot

Sélia

Laëtitia Milot

Editions Plon

Quatrième de couverture

Sélia, chanteuse trentenaire sur le retour, discrète et solitaire, renoue avec le milieu en postulant à la plus grande comédie musicale de Paris. Mais rien ne se passera comme prévu pour la star de la chanson qu’un secret de famille expose à tous les dangers…

Sélia, star de la chanson, souhaite relancer sa carrière après plusieurs albums à succès et postule à la plus grande comédie musicale jamais montée à Paris : Les Mille et Une Nuits. Très vite, elle se rêve en Shéhérazade…
Alors que Sélia est harcelée par un mystérieux fan obsessionnel et que des accidents inexpliqués surviennent lors du casting, la vie de la chanteuse tourne au cauchemar. Intrigues, coups bas, admiration fanatique et machinations s’entremêlent. Les cartes se brouillent et se redistribuent…
Derrière les strass et les paillettes, qui manipule qui ? Jusqu’où peut-on aller par amour ?
Un roman au rythme haletant et aux nombreux rebondissements jusqu’à un étonnant final…

Mon avis

Il y a dix ans, Sélia a été la grande gagnante de la Star Academy. Elle avait vingt-quatre ans. L’histoire commence lorsqu’elle se présente au casting de la comédie musicale Les mille et une nuits. La chanteuse rêve d’interpréter le rôle de Shéhérazade. Après la première audition, elle fait partie des trois jeunes filles sélectionnées. A l’issue d’une semaine de répétitions, le rôle sera attribué à l’une d’elles. Hélas, le casting est perturbé par des évènements inquiétants. Sélia est harcelée par un fan, qui semble tout connaître d’elle, la deuxième candidate est victime d’une machination et la troisième enchaîne les incidents techniques. Sélia est de plus angoissée, aussi elle finit par se confier à son journal intime et à ses proches : son agent, son meilleur ami et son petit copain. Le harceleur ne donne aucune indication, juste une lettre : L. Il la contacte, en message privé, sur les réseaux sociaux, lui déclare son amour et ses vœux de succès, lui livre des cadeaux à son domicile et semble savoir ce qu’elle fait en temps réel. La vie de la jeune femme devient un enfer, elle se méfie de tous et voit des signes partout. Jusqu’au soir où L. franchit une limite…

Sélia fait part de ses doutes, elle ne sait pas à qui pouvoir faire confiance. En effet, la personne qui la harcèle tisse une toile autour d’elle et la victime ne sait pas comment s’échapper de ce piège. Elle ne parle pas beaucoup de ce qu’elle subit, car elle a peur des conséquences pour sa carrière. Le rôle de sa vie est à sa portée. Elle se méfie de tous… et nous aussi. Je ris quand je pense à tous les scénarios que j’ai envisagés : mon imagination est partie très loin et a changé, de nombreuses fois, de direction. Que de fois, j’ai cru être plus forte que Laëtitia Milot. A un moment, j’ai confié ma colère à mon époux pour apprendre, ensuite, que c’était une manipulation de l’auteure. J’ai plongé dans tous ses pièges. J’ai fini par m’approcher de la vérité, mais il manquait de nombreux éléments pour qu’elle soit complète. Je reconnais que j’ai eu le sentiment que la fin était un peu compliquée, j’ai eu besoin de rassembler certains morceaux, mais elle est très surprenante.

Sur scène, Sélia paraît sûre d’elle et de son talent, mais en coulisses, ses failles se dévoilent. Elle essaie de cacher ses phobies, qui sont nées à la suite de traumatismes d’enfance. Ce livre est, également, le portrait d’une jeune fille, qui a connu la gloire et qui se bat pour ne pas être oubliée. Après une carrière solo, la comédie musicale pourrait être un tremplin formidable. Elle se sait privilégiée, aussi n’ose pas parler de l’enfer qu’elle vit. De plus, elle ne veut pas que ses secrets soient révélés. Certains week-ends, elle ment pour ne pas dire où elle se rend. En raison de ce que l’on pressent au sujet de sa jeunesse, nous nous étonnons de ce qu’elle semble s’imposer.

Sélia est un très bon suspense psychologique. J’ai adoré de quelle manière, Laëtitia Milot m’a manipulée, poussant mon imagination toujours plus loin, sans que je découvre l’entière vérité. Les rebondissements sont nombreux et redistribuent les rôles. C’est savoureux. Même si la fin m’a paru un peu trouble, elle m’a surprise. J’ai, aussi, aimé remplacer les noms de certains personnages par les vrais noms des personnalités du show-biz que l’on reconnaît, en souriant. Êtes-vous prêt à rencontrer L., cet anonyme absolument angoissant ?

Je remercie sincèrement Constance des Éditions Plon pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s