Le diable est un mec bien, Thomas Piet

Le diable est un mec bien

Thomas Piet

Editions Kiwi

Quatrième de couverture

Depuis des années, Ézéchiel Urso n’a qu’une obsession : réaliser le documentaire qui changera sa vie en interviewant le Diable en personne. Alors que son journal Papier Blanc est au bord de la faillite, une médium fait irruption dans son bureau pour l’informer que oui, enfin, le Diable accepte de le rencontrer !

Cependant, lorsqu’il débarque en enfer accompagné de sa collègue Alice, ni cris de torture, ni flammes, ni odeur de soufre ne les accueillent, mais un Lucifer doux, sage, tranquille et amical, régnant sur un environnement des plus paradisiaques – littéralement. Et le Diable – Lulu pour les intimes – est un mec bien !

C’est une révélation pour l’équipe de Papier blanc, qui voit là l’opportunité de propulser l’humanité vers la sagesse et la paix, tout en renflouant largement ses caisses. Mais tout le monde ne l’entend pas de cette oreille : face aux nombreux opposants considérant ces messages comme blasphématoires et dangereux, ils devront se battre pour diffuser cette incroyable rencontre du troisième type.

Mon avis

Depuis deux ans, Ézéchiel Urso cherche, par tous les moyens, à rencontrer le Diable. Il a essayé tous les moyens de communication : des plus modernes (mails, sms, etc.) aux plus rituels (messes sataniques avec sacrifice, etc.). Il n’a jamais reçu de réponse. Lors des obsèques de son ami et collègue, Steeve, il décide d’abandonner sa quête. Cependant, un mois plus tard, ses vœux se rappellent à lui. Le patron du journal qui l’emploie vient d’annoncer que Papier Blanc est au bord de la faillite, quand une médium fait irruption dans la salle de réunion. Elle a un message à transmettre à Ézéchiel, de la part du défunt : Lucifer accepte de le rencontrer.

Ézéchiel se rend en enfer, accompagné de sa collègue Alice. Ils sont accueillis par Steeve et par un homme d’une grande beauté, qui est « l’incarnation même de la grâce » (p. 39). Ce dernier a une voix douce et il prononce des paroles bienveillantes, emplies d’amour. Il se présente : Lucifer, Lulu pour les intimes. Il accepte que les journalistes l’interview. Ses réponses sont surprenantes et ne correspondent pas à l’image que l’on a de lui, sur Terre. Le reportage à son sujet est susceptible, non seulement, de sauver Papier Blanc de ses difficultés financières, mais aussi de changer le monde. Hélas, l’équipe n’avait pas anticipé les réactions violentes que l’annonce du documentaire provoque. Des opposants sont prêts à tout pour empêcher sa diffusion.

J’ai adoré Le diable est un mec bien. Je suis allée de surprise en surprise, tant la représentation du diable en bonhomme rouge, méchant, entouré de flammes, est ancré dans notre inconscient collectif. L’au-delà idéal que suggère Thomas Piet procure des sentiments de paix et de bonheur et j’ai adoré imaginer, le temps de la lecture, que mes proches soient en paix et heureux. Si vous me suivez, vous savez que je suis réfractaire aux livres de développement personnel, cependant, j’ai été agréablement surprise par les réflexions que ce roman provoque : Lucifer est très attaché aux notions de libre-arbitre, de plaisir, de choix, etc.

De nombreux sujets sont abordés, tels que l’émancipation féminine, le deuil, les peurs, etc. Le Diable propose d’écouter ses émotions, toutes ont une importance. Malheureusement, des groupes religieux, politiques ou philosophiques ne souhaitent pas de ce monde idéal, qui leur ferait perdre leur influence. Pour échapper au danger, les journalistes sont contraints à une vie de fuite. Jusqu’où sont-ils prêts à aller pour déverser la bonne parole ?

Enfin, l’élément essentiel de Le Diable est un mec bien est le rire. Lulu a un humour succulent, il est blagueur, il est toujours prêt à s’amuser et il a un sens de la repartie très aiguisé. Je me suis souvent esclaffée à la lecture de ses répliques.

Le Diable est-il celui qu’il se dit être ? Découvrez vite la réponse dans ce roman qui fait du bien aux zygomatiques.

Je remercie sincèrement Elya des Éditions Kiwi pour ce service presse.

2 commentaires

Répondre à valmyvoyoulit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s