Le courage d’une sœur, Kitty Neale

Le courage d’une sœur

Kitty Neale

Éditions de l’Archipel

Quatrième de couverture

Bestseller du Sunday Times, « Du chagrin à l’espoir, une histoire bouleversante. » Closer
 

1948. Sarah vit avec sa mère alcoolique qui se prostitue dans un quartier pauvre de Londres. Quand celle-ci accouche d’un petit garçon, elle demande à sa fille de 13 ans de se débarrasser du nourrisson. Mais Sarah ne peut s’y résoudre et décide d’élever son petit frère, qu’elle a elle-même prénommé Tommy.

Cinq ans ont passé. Sarah et Tommy n’ont d’autre choix que de fuir pour échapper aux violences de leur mère. Par chance, ils font la rencontre de George, un jeune homme de 21 ans, qui vend des fripes sur les marchés et se sent touché par la détresse de Sarah.

Il tombe aussitôt amoureux d’elle et lui trouve du travail. Mais, si Sarah éprouve de l’amitié pour lui, elle n’a d’yeux que pour Roger, l’ami de George. Lorsqu’un drame survient, seul l’un d’eux saura l’aider. Celui à qui elle ouvrira son cœur…

Mon avis

1948, Londres. Sarah est âgée de treize ans, lorsque sa mère accouche d’un petit garçon. Cette dernière est alcoolique et se prostitue chez elle. Elle ordonne à sa fille de se débarrasser du nourrisson, en le jetant dans la tamise ou en l’abandonnant dans un parc. Sarah ne peut s’y résoudre. Elle s’engage à élever son petit frère qu’elle a appelé Tommy et elle lui promet de toujours veiller sur lui.

Lorsque le petit a cinq ans, Sarah fuit avec lui pour le protéger des coups de leur mère. Il fait nuit et ils s’abritent dans une cabane. La jeune fille doit trouver, rapidement, un vrai logement. Hélas, elle n’a pas d’argent et pas de travail. Heureusement, la vie offre de belles rencontres. Sur un marché, elle se lie d’amitié avec George, qui lui tend la main et devient un pilier pour elle. Il est amoureux d’elle, il sait que ses sentiments ne sont pas partagés, mais il ne l’abandonne pas. Ce jeune homme, au visage brûlé par un bombardement lorsqu’il était petit, assiste au rapprochement entre Roger, son voisin de stand et Sarah. Il souffre en silence, soutenu par Léna, sa maman.

Les sentiments ne se commandent pas, cependant, cela me faisait mal que Sarah n’éprouve qu’une forte amitié pour celui qui a autant de courage, de cœur et de gentillesse qu’elle. George est extrêmement attachant, il est celui qui est toujours là pour ceux qu’il aime. Sans se déclarer, ses actes parlent pour lui. Ce qui est le plus touchant, c’est que sa générosité s’exprime dans l’ombre, elle est cachée, motivée par le bonheur de celle à qui elle est destinée. Hélas, il connaît le tempérament de séducteur de son ami.

Sarah est bouleversante et Tommy est un enfant émouvant, aimé de tous. Tous les deux s’aiment et leurs liens sont fusionnels. A seulement dix-huit ans, la jeune fille prend soin de son frère, comme une mère. Elle se bat pour lui offrir le meilleur, elle prend ses décisions en fonction de lui et fait preuve d’abnégation. Quand il s’agit du bien-être de Tommy, elle possède beaucoup de maturité. Hélas, lorsqu’il s’agit d’elle-même, elle est moins lucide. Elle est aveuglée par la beauté d’un homme et n’écoute pas les avertissements. Il faut dire qu’il sait parler aux femmes et les manipuler. Il n’est pas le seul à avoir une attitude détestable. J’ai haï Mo, celle qui a le rôle de meilleure amie auprès de Sarah. Alors que notre héroïne a toujours été là pour elle, elle se comporte de manière égoïste. Sa compassion est jouée et ne vise qu’à servir ses intérêts. Elle ne fait preuve d’empathie qu’envers elle-même. En raison de son vécu difficile, elle aurait pu être touchante, mais elle est une fausse amie, aussi elle m’a exaspérée.

La vie est une carnassière

Et c’est sans bruit
Qu’on rentre en enfer

(Sans bruit, Patrick Fiori)

Le destin est terrible, lorsqu’il s’acharne. Un terrible drame bouleverse la vie des personnages. Mon cœur se serre et les larmes jaillissent. Même si la fin est source d’espoir, je n’oublie pas et j’ai toujours mal. Je pleure et je souris.

J’ai adoré Le courage d’une sœur et je remercie sincèrement Mylène des Éditions de l’Archipel pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s