Une arête dans la gorge, Christophe Royer

Une arête dans la gorge

Christophe Royer

Editions Taurnada

Quatrième de couverture

Mutée depuis peu à la Criminelle de Lyon, le commandant Nathalie Lesage, mise à l’écart par sa supérieure, va devoir se battre pour trouver sa place…
Très vite, une série de meurtres atroces va la plonger dans les entrailles et les arcanes de la Ville des Lumières, lui réservant de bien sombres surprises…
Un thriller haletant où vont s’entrechoquer assassinats violents, sociétés secrètes, Histoire et sciences dans un Lyon ésotérique…

Mon avis

Après sa dernière enquête qui avait résonné avec son histoire personnelle et l’avait terriblement meurtrie, Nathalie Lesage a quitté la brigade de répression du proxénétisme. Pendant un an et demi, elle s’est recentrée sur elle-même et a vécu dans un cottage, en Irlande. Elle est, maintenant prête à reprendre le travail. Cependant, elle a souhaité changer de service et quitter Paris. Ses états de service lui permettent d’intégrer la Section Criminelle de Lyon. La commissaire qui l’accueille n’est pas ravie de l’arrivée de Nathalie et ne l’intègre à aucune brigade. Elle la présente comme « étant un consultant expérimenté avec pour mission d’avoir un œil critique et une vision globale sur les affaires en cours » (p.45). La nouvelle recrue comprend qu’il va lui être difficile de se faire accepter, qu’elle sera perçue comme une surveillante de qui il faut se méfier. Elle apprend, également, qu’elle est la tutrice d’un jeune lieutenant.

Dès son arrivée, Nathalie est confrontée à des meurtres horribles, signes d’un déchaînement de colère de la part du tueur. Un informateur lui révèle, sous couvert de discrétion, que les victimes sont liées par la Franc-maçonnerie. Cette société secrète sort de l’ombre parce qu’elle souhaite que les meurtres cessent.

J’étais très heureuse de retrouver Nathalie que j’avais adorée dans Lésions intimes. J’aime cette femme : elle s’investit, entièrement, dans son métier, elle prend des risques, elle a de l’intuition, elle est fine analyste et elle assume ses fragilités. De plus, elle est indulgente avec Cyrille, le coéquipier que la commissaire lui a imposé. Ce dernier éprouve une grande admiration pour elle, aussi, il prend des initiatives pour démontrer ses compétences. Il est très spontané et Nathalie doit, parfois, freiner son enthousiasme. Cependant, les deux policiers forment un très bon duo.

Comme Nathalie, je ne connais pas la Franc-maçonnerie. Aussi, mes connaissances s’étoffaient au même rythme que les siennes. J’avais une sensation d’immersion totale dans l’enquête, même si je dois avouer que notre héroïne avait toujours un coup d’avance sur moi, de par son expérience professionnelle. Son esprit de déduction est plus rapide que le mien, mais malgré cela, elle n’a pas su éviter les pièges qui lui ont été tendus… En raison des mystères qui entourent les francs-maçons et le nombre supposé de personnes en faisant partie, je suis très intriguée par ce sujet. Cela m’a fascinée de pouvoir l’approcher, grâce à Christophe Royer. J’ai aussi apprécié la promenade à travers les rues de Lyon… sous terre. Ce ne sont pas les bouchons lyonnais que j’ai visités, mais les galeries souterraines qui regorgent de secrets. J’ai découvert l’Histoire de la capitale des Gaules, exploré les catacombes, j’ai regretté que ce patrimoine ne soit pas plus valorisé par les autorités locales, je me suis sentie oppressée dans les entrailles de la ville et j’ai été passionnée par les énigmes les concernant. Enfin, l’auteur déroule un fil, au sujet d’un médecin, en Bolivie, qui réalise, depuis plus de trente ans des expériences glaçantes…

Christophe Royer conclut ses remerciements par ces mots : « À très bientôt », je suis impatiente de le lire à nouveau, car j’ai adoré Une arête dans la gorge, qui comme son prédécesseur, ne laisse aucun répit. Les deux opus peuvent se lire de manière indépendante, cependant, le premier apporte des éclaircissements sur la personnalité de Nathalie.

Je remercie sincèrement Joël des Éditions Taurnada pour ce service presse.

Du même auteur

Lésions intimes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s