La Traversée des temps – Paradis perdus – tome 1, Eric-Emmanuel Schmitt

La Traversée des temps – Paradis perdus – tome 1

Eric-Emmanuel Schmitt

Éditions Albin Michel

Quatrième de couverture

Cette Traversée des temps affronte un prodigieux  défi : raconter l’histoire de l’humanité sous la forme d’un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd’hui naissance et nous propulse d’un monde à l’autre, de la préhistoire à nos jours, d’évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.


Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au cœur d’une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s’est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l’Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

Mon avis

Cela fait trente ans qu’Eric-Emmanuel Schmitt désire réaliser ce magnifique défi : raconter 8 000 ans de l’histoire de l’humanité, à travers la voix de Noam. Ce dernier est né, pendant l’ère du Néolithique et a traversé les époques. Il a été le témoin de toutes les évolutions et de toutes les révolutions. Dans le prologue de ce premier tome, alors qu’il est à Beyrouth, à une époque à laquelle des gens écrivent des messages, sur des boîtes plates lumineuses, il décide de raconter son épopée à travers les siècles. Dans la première partie, intitulée Le lac, il ne sait pas encore qu’il est immortel. Il conte sa vie auprès des siens, au temps de la Préhistoire. Il est le fils aîné du chef du village, un homme très respecté. Il admire son père et aspire à être aussi juste et bon que lui. Mais ne dit-on pas qu’il faut tuer le père pour grandir ? Noam décrit la vie des villageois sédentaires, le quotidien, les découvertes, les règles qui régissent la vie en communauté, etc. Les Hommes ne se considèrent pas supérieurs à la nature : c’est elle qui est souveraine.

Dans la deuxième partie, nommée Le déluge, la nature se manifeste. Cet événement dramatique marque un changement pour l’Humanité, mais aussi pour Noam. L’immortalité, est-elle un cadeau ou un fardeau ? Comment vivre au milieu des autres, avec une différence qui fait peur ?

Paradis perdus est le premier opus de la saga La Traversée des temps qui en comportera huit. Chacun correspondra à une période charnière de l’Histoire. Il y a quelques années, j’ai revu une de mes anciennes professeurs d’Histoire, à un salon, alors qu’elle publiait un recueil historique. Dans sa dédicace, elle avait écrit qu’elle espérait que je croirais à ses écrits. Elle se rappelait que, plus jeune, j’avais du mal à croire à ce qui était trop lointain. Aussi, c’était un challenge pour moi de lire un roman se déroulant, pendant la Préhistoire.

Je n’ai pas de mots pour expliquer à quel point, j’ai été captivée par Paradis perdus. J’ai été passionnée par l’aspect historique. Contrairement à ce que ma nature laisse supposer, j’ai aimé vivre au Néolithique, auprès de Noam et des siens. J’ai écouté leur philosophie qui laisse entrevoir les mutations que le progrès engendrera sur les relations entre les Hommes et sur celles entre la nature et l’Humain. Les personnages m’ont attendrie et émue. Bien sûr, Noam m’a énormément touchée. J’ai aussi eu un élan d’amour, envers Barak, un homme fort et puissant, au cœur immense et à l’affection débordante. J’ai été transportée par les histoires d’amour, que ce soient les sentiments de couple ou ceux maternels et filiaux. J’ai aimé l’ambivalence de certains personnages, qui montre que la personnalité n’est pas tranchée, qu’elle dépend de nombreux éléments, tels que les épreuves, les circonstances, etc.

Paradis perdus laissent présager une série mémorable. Je pense que cette œuvre romanesque et historique deviendra une référence littéraire qui sera encore présentée, dans plusieurs décennies. C’est un avis personnel, cependant, j’ai un sentiment d’éblouissement pour ce projet gigantesque et pour ce texte qui m’a fait vivre une aventure livresque inédite. L’incroyable travail de documentation, retransmis avec passion, mêlé à la fabuleuse trame romanesque, me rend riche de connaissances et de réflexion profonde. La Traversée des temps relate notre Histoire. Je n’ai pas de mots pour décrire mon coup de foudre inaltérable pour ce voyage inoubliable.

Je remercie sincèrement Claire des Éditions Albin Michel pour ce service presse.

Liste des prochains tomes

Du même auteur

Oscar et la dame rose

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s