Les demoiselles du cap Fréhel – Indocile Ninnen, Léna Forestier

Les demoiselles du cap Fréhel – Indocile Ninnen

Léna Forestier

Éditions Harlequin

Collection Aliénor

Quatrième de couverture

Paris, Londres, Prusse, an II (1794)

Feindre les jeux d’amour avec Ronan, Ninnen y consent avec élan puisque ce masque servira la cause de la coalition royaliste qui opère depuis Londres. Sa mission est d’autant plus importante qu’elle fut celle de feu son fiancé, guillotiné un mois plus tôt à Paris. Pourtant, sitôt que leur route les mène au château d’Aubin puis à Rouen, le doute saisit Ninnen. Sa proximité avec Ronan ravive leur complicité, et les jeux d’enfant du cap Fréhel viennent hanter ses pensées. Des pensées qu’il lui faut impérativement recentrer.

Mon avis

Indocile Ninnen est le deuxième tome de la saga Les demoiselles du Cap Fréhel (ma chronique sur Indomptable Anne est ICI). Les deux peuvent se lire indépendamment. En effet, chacun est consacré à une des deux cousines).

Londres, 1794. Ninnen est la fille du Comte d’Aubin, qui s’était réfugié en Angleterre, avec sa famille, lorsqu’il avait fui La Convention. La jeune femme attend désespérément le retour de son fiancé, Denys, mandaté en France, au service de la royauté. Hélas, l’homme ne reviendra jamais : il a été trahi et a été guillotiné, à Paris. Aussi, lorsque le Comte de Provence (le futur roi Louis XVIII) lui propose de reprendre le rôle de Denys, Ninnen accepte de changer d’identité. Elle devient Violette Villefranche-Lalande. Sa tâche est de transmettre un message à la favorite du roi de Prusse. Elle est accompagnée de Ronan qui joue le rôle de son époux.

Alors que sa couverture ne doit pas être démasquée, le faux couple a la sensation d’être suivi. Ninnen et Ronan savent qu’ils risquent la guillotine si leur véritable rang et leur objectif sont découverts. Ils doivent ruser et se méfier de tout le monde. Cependant, ils semblent être précédés dans tous leurs déplacements. Ont-ils été trahis par la même personne que Denys ? 

Leur promiscuité révèle des sentiments défendus. Leur attirance réciproque est de plus en plus forte, mais impossible : Ronan et Ninnen sont cousins. Comment lutter contre cet interdit ? La résurgence d’un passé lointain sera l’élément qui les aidera…

Comme sa cousine, Anne, Ninnen est une femme forte et indépendante, qui met sa vie en danger pour soutenir une cause. J’avais découvert le courage de Ronan dans Indomptable Anne et dans ce nouveau tome, il a montré quel galant homme, il est, ainsi que sa sensibilité. Il est aisé de comprendre pour quelles raisons, il fait chavirer les cœurs. J’ai aimé que tous les deux prennent des risques pour défendre leurs idées. Dans ce tome, des évènements anciens se mêlent au présent et j’ai apprécié le fait que je me sois complètement trompée à ce sujet. Mon hypothèse était plausible, je pense que c’est l’auteure qui m’a guidée vers cette possibilité, mais ce n’était pas la bonne.

Même si j’ai une préférence pour Indomptable Anne, que j’avais adoré, j’ai beaucoup aimé cette suite, pleine d’aventures périlleuses.

Je remercie sincèrement Milica des Éditions Harlequin pour ce service presse.

De la même auteure

Les demoiselles du cap Fréhel – Indomptable Anne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s