Les Murmures du lac, Karine Lebert

Les Murmures du lac

Karine Lebert

Éditions Presses de la Cité

Collection Terres de France

Quatrième de couverture

En Vendée. Jusqu’où Isaure est-elle prête à aller pour endosser la vie presque rêvée et l’identité de sa jumelle décédée, celle à qui tout a réussi jusqu’alors ?
Cette sœur qu’elle a tant jalousée depuis l’enfance ?
Un suspense entre passé et présent autour de jumelles que tout sépare…

Plus aucune réconciliation ne sera possible entre Isaure et Lucille, vraies jumelles que tout sépare. Après avoir surmonté le choc de l’accident mortel de sa soeur – dont elle est l’unique témoin –, Isaure prend une folle décision : endosser l’identité de la défunte le temps de récupérer sa fortune. Le destin n’a pas toujours été tendre avec la jeune femme, qui s’est exilée vingt ans durant loin de tous. Lui offrirait-il enfin une seconde chance ?
Entre les îles d’Yeu et de Noirmoutier, le danger d’être démasquée est là, permanent, notamment face au séduisant Matthias. Comment être crédible dans la peau de celle qui était son exact contraire ? Une femme sûre d’elle, aimantant les hommes, à qui tout réussissait. Avec sa part d’ombre aussi…
D’autant que, dans la jolie maison familiale, une surprise de taille attend Isaure : un bébé, Noé. 
Un suspense vertigineux sur le thème de l’identité et des maux jamais guéris de l’enfance.

Mon avis

Cela fait vingt ans qu’Isaure a quitté la France et n’a plus contacté sa famille. De retour dans sa ville natale, sans prévenir personne, elle est l’unique témoin de la mort de sa jumelle, Lucille. Elle décide de prendre la place de sa dernière, afin de récupérer sa fortune. Le risque d’être démasquée est immense : elle ne connaît rien de la vie de sa sœur. Elle découvre que Lucille a un bébé de quelques mois, Noé. De plus, les deux femmes, qui étaient en rivalité, ont des personnalités totalement opposées. La défunte avait une grande confiance en elle, elle réussissait tout ce qu’elle entreprenait et elle attirait les hommes, alors qu’Isaure est plus effacée et moins sûre d’elle. Karine Lebert montre l’influence de l’éducation sur la personnalité. Lucille a été valorisée par ses parents, contrairement à sa sœur. L’injustice de leur mère est à l’origine des dissensions : l’une a pris le pouvoir dans la relation et en a joué, l’autre s’est mise en retrait. Les blessures de l’enfance sont ancrées en Isaure et ont une incidence sur sa vie adulte.

Alors qu’au départ, j’ai été choquée par la volonté d’Isaure de mettre la main sur la fortune, que sa jumelle a héritée de son premier mari, au fil du récit, mes sentiments se sont inversés. Je souhaitais qu’elle ne soit pas découverte. En effet, plus elle se confiait sur son enfance et sa jeunesse, plus je souhaitais que la vie lui offre une revanche, qu’elle soit heureuse. L’auteure montre la difficulté de s’approprier la vie d’une personne : la ressemblance physique lui facilite l’usurpation, mais elle n’efface pas les différences d’attitude. De plus, Isaure ne sait pas les liens que sa sœur entretenait avec son entourage, ni les souvenirs qu’elle est censée connaître. Même le quotidien est dangereux pour elle : ce sont des petits riens qui peuvent la trahir. La vie secrète de Lucille est, également, une source de péril. Le suspense grandit, lorsque certains de ses proches remarquent des détails qui peuvent démasquer la supercherie. Enfin, le corps n’a pas été retrouvé…

J’ai adoré ce suspense psychologique qui décrit un aspect original de la gémellité et les difficultés engendrées par la spirale du mensonge.

Je remercie sincèrement Clarisse et Marie-Jeanne des Éditions Presses de la Cité pour ce service presse.

De la même auteure

Les amants de l’été 44

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s