L’île de la mangrove rouge, Sarah Lark

L’île de la mangrove rouge

Sarah Lark

Éditions de l’Archipel

Quatrième de couverture

Jamaïque, 1753. Deirdre, la fille de Nora et de l’ancien esclave Akwasi, vit dans la plantation de sa mère et de son beau-père.
Les garçons de l’île, fascinés par la jeune métisse, ne cessent de lui tourner autour. Mais Deirdre n’a d’yeux que pour un seul homme : le Dr Victor Dufresne…
Après L’Ile aux mille sources, Sarah Lark entraîne de nouveau ses héroïnes dans les décors enchanteurs des îles caribéennes. Mais, sous les tropiques, le temps comme le destin se montrent parfois capricieux…

Mon avis

L’île de la mangrove rouge est la suite de L’île aux mille sources (ma chronique est ICI), que j’avais adoré. Le premier tome est consacré à Nora, celui-ci concerne essentiellement, sa fille, Deidre. La jeune femme née, dans le camp des marrons, a été élevée par Nora et Doug, avec beaucoup de bienveillance et de liberté, pour l’époque. Lorsque son premier bal est donné, en 1753, beaucoup de jeunes hommes sont fascinés par sa beauté de métisse, alors qu’elle ne regarde que Victor, un médecin français. Elle devient madame Dufresne et suit son époux, à Cap Français. 

Nous suivons aussi le destin de Jefe et de Bonnie, son amie. Cette dernière est maltraitée par son backra (son maître) et rêve d’une autre existence. Elle va se donner les moyens de réaliser ses désirs, au prix de grands dangers. Elle est courageuse et volontaire et j’ai frémi pour elle, elle est si jeune et si innocente.

J’ai lu le premier tome, il y a peu de temps, et il se termine par de nombreux rebondissements, aussi le rythme est très enlevé. J’avais encore en tête cette sensation de frénésie, aussi, il m’a fallu un peu de temps pour être emportée par ce second opus. Mais, ensuite, l’histoire prend un envol captivant, avec l’arrivée de pirates, que l’on suit à travers les mers. Puis, Sarah Lark revient sur la condition des esclaves. Elle montre les différences de droits entre ceux de Jamaïque et ceux d’autres îles des Caraïbes. Malgré de minimes écarts, ils sont, eux aussi, des êtres asservis et maltraités par les blancs. Comme dans L’île aux mille sources, certains passages sur leurs conditions de vie et sur les corrections qu’ils reçoivent sont glaçants et font frémir d’horreur. Leur désir de vengeance et de liberté gagne en puissance et, menés par Macandal, un personnage réel qui se dit désigné chef par les Esprits, ils s’organisent, dans les différentes plantations, pour tenter d’éliminer leurs maîtres. La peur change de camp… 

C’est une saga romanesque, aussi, l’amour et la passion tiennent une grande place. Des triangles amoureux mettent du piment et provoquent, parfois, un énervement envers certains personnages. Leurs actes risquent de faire du mal à d’autres. 

Les personnages qui m’ont le plus séduite sont Bonnie, que j’ai eu envie de prendre sous mon aile, et Victor, de qui j’ai apprécié la droiture et le dévouement envers ses patients. J’ai aussi aimé retrouver Nora et Doug. Deidre m’a fascinée, par moments, et agacée à d’autres. Cependant, ce qui m’a le plus plu a été la position de cette famille au sujet de l’esclavage.

Après une première partie de présentation des nouveaux personnages, un nouveau souffle emporte la saga : la piraterie et la révolte justifiée des esclaves donnent un élan tumultueux à l’intrigue. Une fois l’histoire lancée, j’ai adoré L’île de la mangrove rouge, qui est un roman d’aventures et d’évasion, qui traite de manière documentée l’histoire de l’esclavage, dans les îles caribéennes.

Je remercie sincèrement Mylène pour ce service presse dépaysant.

De la même auteure

L’île aux mille sources (premier tome de cette saga)


Les rives de la terre lointaine

A l’ombre de l’arbre Kauri

Les larmes de la déesse Maorie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s