Arrêt d’urgence, Belinda Bauer

Arrêt d’urgence

Belinda Bauer

Éditions Belfond

Présentation éditeur

Une mère de famille disparaît, un tueur en série apparaît… Celle qui occupe une place de choix sur la scène du polar féminin anglais livre ici un roman aussi noir que lumineux, pour conter l’Angleterre des oubliés, la fin de l’innocence et la perversité infinie des hommes. Une jolie pépite, dans la lignée de son chef-d’œuvre, Sous les bruyères.

Grande-Bretagne, de nos jours.

Restez dans la voiture, je ne serai pas longue. Jack est responsable de vous.

En panne sur l’autoroute, Jack, et ses deux petites sœurs Joy et Merry regardent leur mère, enceinte, s’éloigner en quête de secours. Ils ne la reverront plus. Quelques jours plus tard, le corps de la jeune femme est retrouvé sur un parking.

Trois années ont passé. Désormais âgé de 14 ans, Jack fait de son mieux pour prendre soin de ses deux sœurs tout en restant sous le radar des services sociaux. Agile et malin, l’adolescent cambriole les maisons du voisinage en quête de nourriture. C’est ainsi que son chemin croise celui de Catherine While.

Alors que son mari est en déplacement, la jeune femme enceinte découvre de mystérieuses lettres de menace, et un couteau laissé près de son lit.

Jack en est convaincu : le meurtrier de sa mère a trouvé sa nouvelle victime. Mais comment agir, alerter Catherine, la police, sans prendre le risque d’être démasqué lui-même ? De perdre ses sœurs ? Qui croira un enfant ?

La vérité a un prix… Jack est-il prêt à le payer ?

Mon avis

Août 1998. Lorsque sa voiture tombe en panne, Eileen Bright laisse ses trois enfants, dans la voiture, le temps d’aller chercher du secours. Son aîné, Jack, âgé de onze ans, est chargé de veiller sur ses sœurs : Joy, neuf ans et Merry, deux ans. Les minutes s’écoulent lentement, sous la chaleur. Au bout d’une heure d’attente, les enfants décident de rejoindre leur mère. Lorsqu’ils arrivent au téléphone d’urgence, elle est introuvable. Quelques jours plus tard, son corps sera retrouvé : elle a été poignardée.

Trois ans plus tard, les petits sont livrés à eux-mêmes. Jack cambriole des maisons pour trouver des produits de première nécessité. Agile et malin, il est surnommé Boucle d’Or, par la Police qui ignore son identité. En effet, il profite de ses larcins pour prendre du repos dans les demeures visitées. La Police est excédée par les cambriolages et décide de mettre en place une souricière : un couple fictif s’installe dans une maison, avec pour objectif d’attirer le voleur. 

Un soir, Catherine While, une jeune femme, enceinte, découvre un couteau près de son lit, ainsi qu’un message disant « J’aurais pu vous tuer ». Elle ne parle à personne des menaces qu’elle a reçues, mais l’étau se resserre et elle commence à avoir peur.

J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup d’incohérences et certaines longueurs dans ce livre, mais que malgré tout, il se lisait très bien. En effet, Jack est un gamin attachant, qui se retrouve chargé de famille, alors qu’il n’est encore qu’un enfant. J’ai eu envie de savoir comment une telle situation était possible et de quelle manière, cela allait se terminer pour lui. Je me suis inquiétée pour Catherine, je voulais lui dire de se protéger et de ne pas gérer seule sa sécurité. Enfin, les inspecteurs ne s’entendent pas entre eux et leurs personnalités très opposées créent des mélanges explosifs, ce qui donne du piment à l’enquête.

Aussi, en ce qui me concerne, j’ai passé un bon moment avec Arrêt d’urgence, principalement en raison des personnages attachants et l’envie de savoir l’issue pour Jack, même si le manque de réalisme a pu me freiner, par moments. Cependant, cela ne m’a pas empêchée d’être emportée par le suspense et, au final, j’ai bien aimé ce polar.

Je remercie sincèrement BePolar et les Éditions Belfond pour ce service presse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s