Lune de Tasmanie, Tamara McKinley

Lune de Tasmanie

Tamara McKinley

Éditions de l’Archipel

Quatrième de couverture

— C’est magnifique, souffla Kathryn. Qu’éprouves-tu à retrouver ta terre natale au bout de toutes ces années ?

Des larmes piquèrent à nouveau les yeux de la sexagénaire, qui resserra son châle autour de ses épaules.

— Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer, avoua-t-elle à sa petite-fille. Du bateau, j’ai déjà constaté tellement de changements que j’en viens presque à craindre ce que je vais découvrir une fois que nous aurons accosté à MacInnes Bay.

1905. À la mort de son mari, Christy décide, à bientôt 65 ans, de se rendre en pèlerinage sur l’île de Skye, en Écosse, terre rude où elle a passé les quinze premières années de sa vie. Avant que ses parents ne soient contraints à l’exil et s’installent en Tasmanie, au sud de l’Australie.

Accompagnée de sa fille Anne et de sa petite-fille Kathryn, Christy embarque pour un long voyage vers le passé, où de douloureux souvenirs referont surface. Un retour aux sources qui bouleversera à jamais la vie des siens…

Avec cette saga mettant en scène une femme courageuse, Tamara McKinley signe un roman dans la lignée de ses grands succès, sans doute l’un de ses plus personnels.

Née à Launceston (Tasmanie) en 1948, Tamara McKinley émigre en Grande-Bretagne où elle intègre un pensionnat de jeunes filles du Sussex. De La Dernière Valse de Mathilda, traduit dans 20 pays et vendu en France à plus de 350 000 exemplaires, à Quand on ne peut oublier, ses romans ont tous paru aux éditions de l’Archipel.

Mon avis

1905, Tasmanie. Au décès de son mari, Christy décide de se rendre sur l’île de Skye, en Écosse. Il s’agit de sa terre natale qu’elle a été contrainte de quitter, à l’âge de quinze ans. Sa petite fille, Kathryn a envie de l’accompagner. Anne, la mère de la jeune fille, est aussi du voyage, même si elle n’approuve pas ce projet.

Depuis qu’Anne a découvert un secret sur sa mère, Christy, les relations entre les deux femmes sont très tendues. Même si nous ne connaissons pas la raison, Anne ne cesse d’exprimer sa rancœur. Par ses piques, elle crée une ambiance pesante.

Pendant que Christy révèle à ses compagnes de voyage, les épreuves que ses parents, ses frères et elle ont endurées et les raisons de leur exil, ses fils et son gendre sont confrontés, eux aussi, au passé de la vieille dame. Des menaces de scandale pèsent sur elle et les trois hommes veulent la protéger. Mais pour cela, ils doivent découvrir les secrets qu’elle cache. Lune de Tasmanie est une alternance entre deux époques et deux continents. 

Christy a une personnalité fantasque qui excède sa fille, mais amuse Kathryn. J’ai beaucoup aimé son caractère indépendant et d’apparence insouciant. Mais ce dernier trait n’est qu’une carapace, car ainsi qu’elle le confie aux femmes de sa famille, elle a vécu des drames et des tragédies. Ce sont des faits historiques très durs que l’auteure relate, à travers son histoire : des massacres perpétrés par les Anglais.

Le récit de faits atroces est atténué par la description des paysages magnifiques de l’Ecosse et de l’Australie. Ce livre reste un roman d’évasion, comme souvent avec Tamara McKinley. Il traite de trahison et de relations familiales. Même si Lune de Tasmanie est un peu plus sombre qu’habituellement, la part de romanesque le rend captivant. Le mari de Anne est déterminé à sauvegarder les intérêts de sa belle-mère et son dévouement le rend touchant. L’auteure entretient le suspense, les révélations ne sont jamais complètes, ce qui a attisé mon envie de savoir. De plus, certains passages humoristiques contribuent au fait que cet ouvrage est idéal en cette période anxiogène.

J’ai adoré Lune de Tasmanie. Je l’ai lu, pendant le confinement, c’est une lecture idéale pour s’évader.

Je remercie sincèrement Mylène des Éditions de l’Archipel et NetgalleyFrance pour ce service presse.

De la même auteure

Si loin des siens

L’espoir ne meurt jamais 

Quand on ne peut oublier

La route de Savannah Winds

Les fleurs du repentir

Une pluie d’étincelles

3 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s