Cauchemar, Paul Cleave

Cauchemar

Paul Cleave

Éditions Sonatine

Quatrième de couverture

Un cauchemar qui va vous tenir éveillé toute la nuit.

Acacia Pines, États-Unis. Une petite fille, Alyssa Stone a mystérieusement disparu. Noah, un des flics du village fait irruption chez le principal suspect. Envahi par la colère, il le séquestre et le torture jusqu’à ce que l’homme lui révèle le lieu où Alyssa est captive. Noah file alors vers une vieille maison abandonnée, la ferme des Kelly, où il la retrouve enchaînée dans la cave, encore en vie.

Fin de l’histoire ? Non, début de l’histoire. Dévoiler davantage la suite des événements serait criminel. Sachez seulement que ceux-ci se passent douze ans plus tard. Le jour où Alyssa est à nouveau portée disparue. Et que le cauchemar recommence.

L’auteur d’Un Employé modèle et de Ne fais confiance à personne nous revient plus en forme que jamais avec ce thriller d’une efficacité rare, entêtant comme un cauchemar récurrent.

Mon avis

Le livre commence par le passage à tabac d’un suspect : « Conrad n’est pas le genre de type à avoir des potes. C’est un putain d’égoïste. Une petite brute sans la moindre once de décence. Le genre de type contre lequel les femmes mettent leurs amies en garde et qu’elles évitent de croiser en changeant de trottoir. C’est aussi le fils du shérif. ». Nous sommes à Acacia Pines, aux États-Unis et une petite fille de sept ans, Alyssa, a disparu. Noah, un des policiers, sent que s’il respecte la procédure, il sera trop tard, aussi, il franchit les limites afin de faire parler Conrad. Ce dernier finit par lui révéler le lieu de la séquestration. Noah se précipite et retrouve l’enfant, enchaînée, mais en vie. Il lui fait la promesse de toujours la protéger des méchants. Cependant, il perd son poste et doit quitter la ville. Douze ans plus tard, il reçoit un appel de son ex-femme : Alyssa a, à nouveau, disparu. Il retourne à Acacia Pines, dans cette ville où il n’est pas le bienvenu.

Noah a des méthodes radicales pour régler les problèmes : la violence n’est pas son ennemie. Il est une tête brûlée qui se jette dans tous les traquenards, il n’a peur de rien, déterminé à protéger les plus faibles, par tous les moyens. Même s’il n’est pas un enfant de chœur, j’ai eu envie de le suivre, car ses causes sont justes et il dérange.

Mais qui dérange-t-il ? Il ne reçoit pas un accueil chaleureux de la part des habitants de sa ville natale. D’ailleurs, l’ancien shérif le menace et lui donne 24 heures pour partir. Bon, comme c’est le père de Conrad, il a, peut-être, de bonnes raisons de l’exiger. Ah, petit détail : Noah découvre qu’Alyssa est partie de son plein gré. Cependant, il reste et sa vie tourne au cauchemar…

Les évènements s’enchaînent, le lien entre chacun n’est pas toujours clair, du moins avant le dénouement et, ce qui est sûr, c’est que ça tape. Je crois que Noah est un chat et qu’il a plusieurs vies, vu tout ce qu’il subit. Les aura-t-il toutes utilisées avant la fin du livre ?

Cauchemar est un page-turner. En effet, le fait de ne pas savoir ce que doit chercher Noah, puisqu’il ne le sait pas lui-même, m’a tenue en haleine. Les nœuds de l’intrigue sont révélés à la fin. Il est vrai que le mobile m’a fait penser à un thriller que j’avais lu (je ne vous dirai pas lequel afin de ne pas prendre le risque de spoiler Cauchemar ou le livre auquel je pense), mais cela ne m’a pas dérangée, puisque le sujet n’intervient qu’à la fin. J’ai plus été perturbée par les enjeux pour certains personnages : j’ai été révoltée et, en même temps, je me suis demandé si certaines circonstances ne poussaient pas à des actes désespérés et ignobles à la fois. J’ai été très surprise par les agissements de personnes insoupçonnables… Et moi, qu’aurais-je fait ?

J’avais eu un avis mitigé au sujet du dernier ouvrage de l’auteur : Ne le dis à personne, et je suis heureuse d’avoir retrouvé tout mon engouement pour Paul Cleave, de qui j’ai lu tous les livres. J’ai adoré Cauchemar.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s