Le mystère Nicole Oresme, Pierre Squara

Le mystère Nicole Oresme

Pierre Squara

Éditions Plon

Quatrième de couverture

Une enquête artistique pendant la Terreur sur le « Einstein » du XIVème siècle, Nicole Oresme.

​Un homme et une femme réunis, à trois siècles d’intervalle, par une tapisserie unique. 

Au début de la guerre de Vendée (1793-1796), Marie de Russon, jeune aristocrate en fuite éperdue, est en proie au désarroi. La découverte d’une tapisserie lui offre un secours, l’opportunité d’une évasion, l’oubli d’un quotidien dantesque. Elle s’accroche à la beauté de l’œuvre et au sous-jacent message qu’elle soupçonne, dernières manifestations d’humanité dans un monde livré à la barbarie.

En pleine guerre, son enquête à travers les Mauges, à Angers puis à Paris, va lui apporter espérance et lui faire découvrir un Moyen Âge bien moins obscur qu’elle ne le croyait : ouvert, créatif, révolutionnaire ! Le message de la tapisserie se révèle aussi de portée bien plus vaste qu’imaginé. Elle met ainsi à jour la vie de Nicole Oresme : ecclésiastique convaincu, savant immense, génie multiforme, ami et conseiller du roi sage, Charles V (roi de 1364 à 1380).

Marie découvre alors les premiers temps de la guerre de Cents Ans. Et surtout elle découvre que le XIVème siècle a offert à la nation française, balbutiante, ses premiers repères : sa langue et sa monnaie, l’ébauche d’un contrat social.

À travers l’Histoire et son exemple, elle découvre la force de croire, d’espérer et d’aimer.

Mon avis

En 1793, Marie de Russon, une jeune aristocrate, découvre une tapisserie, datant du XIVe siècle. Nous sommes au début des guerres de Vendée. La jeune femme fuit la Terreur. Sa quête, qui lui apporte un objectif, dans cette période troublée et dangereuse, la mène sur les traces de Charles V et de Nicole Oresme. Ce dernier était un visionnaire. Il a été le précepteur du roi et son plus fidèle conseiller. Ensemble, ils ont œuvré pour la stabilité de la monnaie, pour la construction d’un état séparé du pouvoir religieux et pour la chasse des Anglais.

Les chapitres sont une alternance d’époque : un chapitre sur deux est dédié à Marie et à l’Histoire après la Révolution et l’autre au XIVe siècle, pendant la guerre de Cent Ans. Alors que les parties consacrées à Charles V et à Nicole Oresme sont purement historiques, celles du XVIIIe siècle comportent une part de romanesque.

C’est en raison de ses grandes qualités que ce roman n’est pas pour moi. En effet, c’est une lecture très exigeante et j’ai eu la sensation, par moments, de ne pas être à la hauteur. Le mystère Nicole Oresme est d’une immense richesse historique. Je ne maîtrise absolument pas la période médiévale et de ce fait, j’ai reçu trop d’informations, en même temps. Il m’a été difficile de les assimiler. L’auteur a aussi glissé quelques mots de vieux français, c’est une réelle valeur ajoutée, cependant, cela m’a fait me sentir encore plus en difficulté. Je me suis sentie un peu plus à l’aise avec les passages se déroulant pendant la Terreur. Non seulement, c’est une période que je connais un peu plus et l’ajout de fiction correspond davantage à ma zone de confort.

Alors que j’ai eu le sentiment d’avancer difficilement dans ma lecture, je m’aperçois que mes connaissances se sont enrichies, que j’ai retenu beaucoup de choses sur des sujets que je ne maîtrise pas. J’ai l’impression qu’elles se sont imprimées en moi. Aussi, c’est une mission réussie pour l’auteur.

Le mystère Nicole Oresme est un roman historique très documenté, qui mérite et nécessite de l’attention. J’ai eu la sensation qu’il était pour des personnes plus érudites que moi. Il est possible que mon ressenti soit influencé par le climat anxiogène dans lequel nous vivons, ma concentration n’était peut-être pas maximale.

Je remercie sincèrement les Éditions Plon pour ce service presse.

4 commentaires

    1. Coucou,

      Si ton père est passionné d’histoire, il devrait être très intéressé par Le mystère Nicole Oresme et devrait être plus à l’aise que je ne l’ai été. Ce qui est fou, c’est que même si j’avais l’impression que c’était difficile, tous les éléments me sont restés en tête. J’ai énormément appris sur notre Histoire ancienne.😉

      Bonne nuit à toi.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s