La Vigne des mystères, Agathe Dartigolles

La Vigne des mystères

Agathe Dartigolles

Éditions de Borée

Quatrième de couverture

Dans le Bordelais, Capucine et son cousin, à la tête des vignes du château Millêtre, sont confrontés à de mystérieux malfrats qui saccagent leurs vignes, vident leurs cuves et finissent par incendier le chai sans laisser de traces. Léonie et Octavie, les grands mères nonagénaires qui vivent au château, content alors à Capucine l’histoire mystérieuse du Château maudit, étroitement lié à leur famille.

Ce récit du passé permettra-t-il aux deux cousins de mettre la main sur les malfaiteurs qui s’en prennent à leurs biens ?

Mon avis

Capucine et son cousin, Augustin, gèrent le vignoble familial depuis peu, lorsqu’ils sont victimes de sabotages : leurs vignes sont saccagées, leurs cuves vidées et pour finir leur chai est incendié. Les deux jeunes gens font appel à leur cousin gendarme et enquêtent, également, de leur côté.

Leur domaine est proche d’un château mystérieux. Le récit des investigations des cousins est entrecoupé par des passages relatant l’histoire de ce monument. Les faits débutent en 1909 et semblent avoir un lien avec le présent et j’ai, énormément, aimé l’ambiance noire qui les entoure. J’ai ressenti, très tôt, que les secrets étaient lourds et dramatiques. J’ai aimé le contraste entre la narration historique et ancienne, lorsque l’intrigue concernait le passé, et celle très moderne quand il s’agissait de Capucine et Augustin.

Capucine vit auprès de ses grands-mères nonagénaires : la douce Léonie et la sarcastique Octavie. J’ai beaucoup aimé cette dernière. Elle est très tranchante et ironique, aussi ses interventions m’ont beaucoup amusée. Son esprit est très vif et ses réflexions sont à l’origine de la résolution de l’enquête. En ce qui me concerne, je n’avais pas deviné le dénouement. Agathe Dartigolles a semé des indices, les a mêlés à de fausses pistes et, sans les révélations d’Octavie, je n’aurais pas su relier les éléments.

J’ai beaucoup aimé La Vigne des mystères. Mon seul regret est de ne pas avoir lu le premier tome. Il m’a manqué des éléments pour comprendre pour quelle raison, un personnage, David, provoque tant de ressentiments et j’ai été frustrée, à plusieurs reprises, par ce sentiment d’incompréhension. Aussi, si vous souhaitez découvrir la douceur de la plume d’Agathe Dartigolles, je vous recommande de commencer par La terre des secrets.

Je remercie sincèrement Virginie des Éditions de Borée pour ce service presse.

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s