Nid de guêpes, Rachel Abbott

Nid de guêpes

Rachel Abbott

Éditions Belfond

Quatrième de couverture

Venin d’amour est-il mortel ? Obsession, jalousie, folie et faux-semblants… Après Ce qui ne tue pas, la reine du polar anglais frappe encore et livre un roman haletant, venimeux, aux apparences aussi trompeuses que dérangeantes.

Anna est une femme bien. En tout cas, c’est ce qu’elle se raconte. Oui, elle a commis des erreurs, mais qui n’en fait pas ? Directrice d’école, mère de famille, épouse aimante, Anna a enterré son passé, reconstruit sa vie. 

Puis, un jour, une voix à la radio : celle de Scott, l’homme qu’elle a aimé follement ; celui qui l’a brisée et qu’elle a vu mourir quatorze ans plus tôt.

Anna panique. Comment préserver son monde de mensonges si fragile ? Qui est-elle vraiment ? Et où trouver de l’aide ?

Car Scott a proféré une menace : dans une semaine, il livrera les noirs secrets d’Anna au pays tout entier. Sept jours pour le traquer, le stopper, le détruire. Mais comment lutter contre un fantôme ?

Mon avis

Anna semble avoir une vie bien compartimentée. Elle est mariée à Dominic, est mère de deux enfants et occupe le poste de directrice d’école. Un jour, une émission de radio fait voler, en éclats, son quotidien bien rodé. Elle reconnaît la voix de Scott, son premier amour, qui annonce que dans une semaine, il fera des révélations sur Spike du Nebraska. Le discours est composé d’éléments permettant à Anna de se reconnaître, sans doute possible. Le problème est que Scott est mort, il y a quatorze ans. Elle en est certaine, puisqu’elle était là.

Anna a une semaine pour empêcher son ancien amant de détruire sa vie. Sur les ondes, il a promis qu’il dirait tout. Or, le passé de la mère de famille est trouble. Elle cache de lourds secrets, elle ne veut surtout pas que les actes commis dans sa jeunesse, soient révélés. Elle sait que si cela arrivait, son existence s’effondrerait. La pression se resserre autour d’elle, quand elle apprend qu’un homme lié, non seulement à sa vie d’autrefois, mais aussi à sa double vie actuelle, a été tué dans un parking.

La spirale du mensonge s’entoure autour d’Anna. Elle mène l’enquête, mais elle ne doit rien laisser filtrer dans sa vie professionnelle et familiale. Elle doit sauver les apparences.

Les chapitres alternent entre les investigations d’Anna, celles de la police et le passé. Au fil des révélations, son portrait psychologique s’étoffe et on la voit différemment. On comprend, aussi, de quelle manière, elle a été prise dans un engrenage qui l’a dépassée.

Même si aux deux tiers du livre, j’avais compris le noeud principal de l’intrigue, il me manquait les éléments périphériques, que ce soient ceux du passé ou ceux du présent. L’auteure m’a fait languir jusqu’à la fin pour me les dévoiler. De plus, un rebondissement, dans les dernières lignes, m’a scotchée. Celui-là, je ne l’avais, absolument, pas anticipé. Enfin, le sens du titre est révélé, dans la dernière partie. 

Bien que Nid de guêpes ne soit pas mon livre préféré de l’auteur, je n’ai pas pu le lâcher. Je l’ai beaucoup aimé. Vous pourriez vous découvrir une phobie insoupçonnée, mais aussi des talents dans les jeux de bluff, après l’enseignement reçu par Anna.

Je remercie sincèrement NetGalleyFrance et les Éditions Belfond pour ce service presse.

De la même auteure

La disparue de Noël

Ce qui ne tue pas

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s