Mauvais genre, Isabelle Villain

Mauvais genre

Isabelle Villain

Éditions Taurnada

Quatrième de couverture

Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d’une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.

Vingt-trois ans plus tard, l’équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d’une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d’effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L’entourage de la victime est passé au crible, et l’histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.

Mon avis rapide

Joël, des Éditions Taurnada, a eu la gentillesse de m’envoyer Blessures invisibles, qui sort, le 9 janvier 2020. Aussi, je me suis empressée de lire Mauvais genre qui était dans ma PAL, afin de faire connaissance avec l’équipe du commandant Rebecca de Lost.

Le premier chapitre relate une scène de violence conjugale insoutenable, en 1993. Puis, le deuxième, vingt-trois ans plus tard, présente Rebecca, pour ceux qui comme moi, n’ont pas lu les deux tomes précédents. Ensuite, l’auteure enchaîne par le meurtre d’une jeune femme. L’affaire pourrait être vite entendue, mais les enquêteurs ne s’arrêtent pas aux évidences. A cela s’ajoute la résurgence d’une ancienne enquête, etc.

Isabelle Villain aborde des thématiques fortes : violences conjugales, pédo-criminalité et une autre que je ne citerai pas, car je spolierais le livre. Les faits sont décrits sans détour et ne peuvent que remuer. Le réalisme des scènes est percutant et des messages forts sont passés. En effet, l’auteure décrit les conséquences des sujets traités, provoquant une réflexion chez le lecteur.

Au sujet des intrigues, pour certaines, je me suis fait avoir comme une bleue qui n’a jamais lu de polars et j’ai adoré cela. Mais attention, je n’ai pas dit mon dernier mot : pour une affaire non résolue, j’attends de lire Blessures invisibles afin de savoir si mes soupçons sont justes.

Rebecca est une femme que j’ai beaucoup aimée. Il est facile de s’identifier à elle. Comme nous tous, elle a un vécu et des failles et elle nous ressemble, elle n’est pas caricaturale. Aussi, sa personnalité et les événements qui touchent son équipe donnent de l’émotion.

Avec un style direct, Isabelle Villain m’a, immédiatement, accrochée. J’ai adoré Mauvais genre qui m’a remuée, émue et qui m’a happée par son suspense. Rebecca est une héroïne à suivre.

A venir

Sortie le 9 janvier 2020

36 commentaires

    1. Merci à toi☺️.

      J’ai, aussi, commencé par Mauvais genre et je pense que c’est une bonne façon de commencer. On n’est absolument pas perdus. Par contre, je pense qu’il vaut mieux avoir lu Mauvais genre, avant de lire le suivant : Blessures invisibles.😉

      Bonne nuit.

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai bien aimé le livre que j’ai terminé et j’ai acheté la suite. Je n’ai pas du tout cherché qui était le ou la coupable, et je dois dire que la chute pour un premier livre, du moins c’est ce que je pense pour le premier, était bonne. Un livre de facture totalement classique. Du moins en ce qui concerne, l’écriture, l’histoire. J’ai tout de même aimé. Cela change des autres polars. 🙂 Bonne fin de samedi et bon dimanche. Geneviève

        Aimé par 1 personne

      2. Merci à toi. Je pense que je vais acheter, moi aussi, les précédents, car j’ai beaucoup aimé Mauvais genre et Blessures invisibles. Je me suis faite complètement avoir, à chaque fois.

        Bonne journée à toi.

        Aimé par 1 personne

      3. Ma démarche avant de lire les livres que tu cites était de mieux connaître l’auteur. Pour le premier tout va bien. Si tu prends ce premier livre par rapport aux derniers, tu risques peut-être d’être déçu. A voir ? 😉

        Aimé par 1 personne

      4. Je garderai en tête que ce sont les premiers thrillers. 😀 Quand j’ai apprécié un livre d’un auteur, je recherche souvent ses livres plus anciens.

        😘

        Aimé par 1 personne

      5. 🙏 Merci, je viens de le commencer 😉. J’aime aussi le travail d’une même équipe dans une petite série de livres d’un même auteur. Je cite Dennis Lehane. Excellent si vous n’avez rien lu de lui. ❤️

        Aimé par 1 personne

      6. J’avais commencé à lire Dennis Lehane et je ne sais plus pourquoi j’avais abandonné. Je crois que ce n’était pas le bon moment,😉. Le marque-page est au même endroit depuis des années.

        Aimé par 1 personne

      7. J’ai regardé mais en fait, je n’ai pas vraiment calé, contrairement à ce que je croyais. C’était un ouvrage qui contenait trois livres. J’ai lu, entièrement, Shutter Island. Mais que 4 pages de Gone Baby Gone.
        J’avais dû vouloir changer d’auteur et y revenir par la suite.😀

        Très bonne nuit à toi.😘

        Aimé par 1 personne

      8. Justement Gone Baby Gone, je n’avais pas vu le film et je me suis obligée à lire le livre pour lequel je n’ai pas suivi l’enthousiasme général. Et lorsque j’ai vu le film très fidèle au livré j’ai pu faire des liens que je n’avais pas perçu dans le livre, des actions, etc… j’ai repris le livre en le lisant en diagonale, et c’est à ce moment là que j’ai trouvé les liens qui me manquaient. La scène où la copine du policier saute dans la gravière, ceci pendant la nuit, j’ai trouvé ce passage assez compliqué à suivre. Dans le film j’ai pu comprendre toutes les subtilités. Comme quoi, tu n’es pas tout seul. 😉 Un livre totalement tordu, et horrible.

        Aimé par 1 personne

      9. Pour moi, je crois que ce n’était pas le moment, ☺️. Je n’ai pas vu le film.

        Dans mon livre, il y a aussi Moonlight mile. Tu connais ?

        Très bon week-end à toi.😘

        Aimé par 1 personne

      10. Bonsoir, oui et me suis trompée à l’achat, il était en anglais. Comme c’est la suite du précédent avec la disparition d’Amanda, j’ai reporté cela à plus tard. Je me rends compte que j’ai oublié 😉

        Aimé par 1 personne

      11. Oui c’est bien cela d’après ce que j’ai pu découvrir. Les premiers livres sont excellents. Je les conseille. Surtout le deuxième qui ne fait vraiment pas dans la dentelle. C’est pas pour âmes sensibles. Pour moi perso, je passe rapidement ces passages. Sinon l’enquête est sur les chapeaux de roues dans tous les sens du terme. 😋

        Aimé par 1 personne

      12. Merci à toi. Il faudra que je reprenne mon livre, que je m’y penche.😀
        Autant dans un livre, j’arrive à lire des scènes dures, autant dans un film, j’ai beaucoup plus de mal.😀
        Très bonne semaine à toi.

        Aimé par 1 personne

      13. Absolument et je suis d’accord avec toi. Je viens de terminer Persona, un gros gros coup de cœur pour un premier livre. Les meurtres sont pas piqués des vers. Originaux, sadiques à souhait brrkkk. J’ai pu toutefois passer rapidement sur une description assez mode début du constat et ensuite description. En réalité les personnes continent à vivre dans leur enveloppe. Je dois absolument écrire deux chroniques. Celle Dans la gueule de l’Ours et celui ci. Je manque tant de concision déjà dans mes réponses commentaires personnalisées. Persona un mélange de beaucoup de choses différentes lors dès enquêtes. Il n’y a pas que la dénonciation des grands groupes technologiques GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) il y a toute une visite des dessous de Paris sous la ville même, il y a beaucoup de recherches de la part de ce nouveau roman , un premier. La description d’une entrée chez Google à Paris et tout ce qui y est, l’entoure vaut son pesant de description. Une autre planète. L’auteur a travaillé chez Microsoft cela aide… la suite dans le livre. 😊

        Aimé par 1 personne

      14. Je ne connais pas Dans la gueule de l’ours. 😉
        Je suis d’accord avec ce que tu dis au sujet de Persona. Je vais le terminer, ce soir. Ce livre est une vraie réussite. Certaines scènes sont atroces.😉

        Aimé par 1 personne

      15. Bonjour, oui effectivement des scènes pareilles je n’en avais pas encore lues. J’ai appris à m’en détacher ou du moins essayer. Je pense brrrkkk et puis j’essaie d’imaginer pourquoi comme la personne qui suit l’enquête. La fin est dense et très intéressante. Attention à la chute surprenante. Celle-ci bien expliquée contrairement aux commentaires que j’ai lus après lecture et qui ne sont pas du même avis que moi. C’est pourquoi je ne les lis jamais avant. 😉

        Aimé par 1 personne

      16. Bonsoir,

        Effectivement, je n’avais rien deviné au sujet de la fin. Ce livre est vraiment terrible. Les scènes vont me hanter.☺️

        Bonne soirée à toi

        Aimé par 1 personne

      17. Bonsoir Geneviève,

        Je ne vois que des bons retours sur Né d’aucune femme. Mais, je ne sais pas pourquoi, je pense que ce n’est pas le bon moment pour moi.

        Tu aimes ?

        Bises.

        Aimé par 1 personne

      18. Non pas du tout, il s’agit de scènes purement sadiques. Je me suis expliquée pourquoi. Sur une enfant, lire cela pour moi c’est pas possible. Donc j’ai lu les grandes lignes de ces passages et l’auteur lui fait vivre une immense résilience et si jamais tu le lis, je me tais 🙏☘️ J’ai pris un second livre pour me faire une idée différente de l’auteur. Bises 😘

        J'aime

      19. Je ne sais pas pourquoi, mais autant d’autres titres de l’auteur m’attire, mais celui-là, j’ai l’impression qu’il n’est pas pour moi.
        Tu as pris quel autre livre ?

        Bon week-end à toi.😘

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s