Rien que pour moi, J.L Butler

Rien que pour moi

J.L Butler

Éditions Sonatine

Quatrième de couverture

Il voudrait que sa femme disparaisse… et vous aussi !

Tout commence comme dans un conte de fées. Ambitieuse avocate à Londres, Francine Day tombe folle amoureuse de son nouveau client, Martin, un banquier d’affaires qui l’a engagée pour s’occuper de son divorce. L’attraction est réciproque, c’est le début d’une aventure clandestine. Mais lorsque Francine engage un détective privé pour suivre Donna, la femme de Martin, afin de préparer son dossier, elle s’aperçoit que son amant ne lui dit pas toute la vérité. Désespérée, elle décide un soir d’aller espionner le couple au domicile conjugal. Le lendemain, elle apprend que Donna a disparu pendant la nuit et que Martin fait figure de suspect aux yeux de la police. Bientôt, l’étau se referme sur Francine, qui est la dernière à avoir vu Donna vivante.  

Plus qu’un thriller à la mécanique parfaite, où le lecteur se demande jusqu’à la dernière ligne à qui il peut faire confiance, Rien que pour moi est l’exploration torride d’un amour fou qui peu à peu tourne à l’obsession.

Mon avis

Fran, avocate talentueuse et ambitieuse, spécialiste des divorces, tombe amoureuse de son client,  Martin. Cette relation ne peut être affichée au grand jour. Afin de muscler son dossier, elle fait suivre la femme de son amant et s’aperçoit que les époux se voient encore. Un soir, elle les espionne et le lendemain, Donna, la femme de Martin, disparaît et c’est ce dernier qui est suspecté. Aucun corps n’a été retrouvé.

Follement amoureuse, Fran croit Martin et est déterminée à l’innocenter. Pour cela, elle est prête à tout, allant contre tous les principes de sa profession. Ses réactions sont parfois étranges, elle semble tantôt naïve, tantôt lucide. Elle est parfois agaçante. Elle se met en danger physiquement, risque sa carrière et a des comportements auto-destructeurs. Lorsque l’auteure en donne la raison, on comprend ses attitudes. Les révélations sur Martin donnent envie de lui dire de le quitter, mais son besoin d’amour est tellement fort qu’elle s’obstine, comme une adolescente enamourée. 

Depuis qu’elle a rencontré son amoureux, la vie de Fran part à la dérive et elle en est en partie responsable. Son existence tourne autour de la disparition de Donna. Elle est prête à tout pour savoir et on ne sait plus que penser. Disparition volontaire ? Le coupable est le mari ? Fran ? Un amant ? J’ai soupçonné beaucoup de monde et à force de changer d’avis, je me suis trompée.

Même si j’ai trouvé l’héroïne très naïve et parfois énervante, le fait qu’elle soit la narratrice a créé un attachement et j’ai eu envie qu’elle ne gâche pas sa carrière et sa vie. S’est-elle reprise à temps ? 

Je n’ai pas compris l’intérêt des scènes sexuelles, mais malgré cela, mon intérêt n’a pas baissé, le suspense fonctionne et j’ai eu des moments d’angoisse au sujet de Fran. La tension psychologique est prenante. J’ai beaucoup aimé ce thriller.

Je remercie sincèrement Babelio et les Éditions Sonatine pour cette Masse Critique privilégiée.

2 commentaires

Répondre à lagalactheque Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s