La Cité du Lotus rose, Kate McAlistair

La Cité du Lotus rose

Kate McAlistair

Éditions de l’Archipel

Quatrième de couverture

Après plusieurs années, Jan retrouve enfin la trace de Jezebel à Singapour. Fuyant ses ennemis, celle-ci s’est réfugiée avec sa petite fille dans une mission religieuse. Tout à leur nouveau bonheur, les jeunes gens décident d’unir leurs destins et annoncent un grand mariage. Jezebel goûte enfin à la sérénité.

Pourtant, le jour des noces, la jeune mariée est abordée par deux hommes mandatés par le baron von Rosenheim, le cruel trafiquant d’opium auquel elle fut un temps fiancée. Celui-ci veut récupérer le légendaire médaillon Sher-Cîta que Jezebel a conservé, malgré les funestes souvenirs qui s’y rattachent. Pour ce faire, il est prêt à tout.

Espérant éloigner son épouse de cet homme machiavélique, Jan décide de l’emmener à New York. Après un tumultueux voyage à bord d’un cargo chinois, Jezebel découvre une ville éblouissante, à mille lieues de tout ce qu’elle a connu jusqu’ici. Ils s’installent à Long Island dans une superbe demeure au bord de l’océan, avec l’espoir de goûter une paix méritée.

Mais l’Inde ne cesse de se rappeler à eux. Revenus sur cette terre fascinante, le jeune couple est à nouveau guetté par le danger… L’intrépide Jan saura-t-il libérer Jezebel de son passé ?

Mon avis

1921, Jan retrouve Jezebel à Singapour. Elle s’est réfugiée dans une mission religieuse, avec sa fille, afin de fuir le Baron. Les sentiments des deux amoureux n’ont pas faibli et ils se marient. Pour mettre sa famille à l’abri, le jeune marié organise leur départ pour New-York.

Après un tumultueux voyage pendant lequel Jan doit, une fois encore, utiliser la ruse pour échapper à leur ennemi, une nouvelle vie commence. Mais un jour, l’Inde les rappelle… 

J’ai beaucoup aimé l’évolution de Jezebel. Elle a gardé son caractère affirmé, ses rivales peuvent en témoigner, mais elle a également gagné de la maturité. Les épreuves l’ont fait grandir. Elle est une amoureuse passionnée, mais elle est mère avant tout. Toutes ses décisions sont prises en fonction du bien-être de son enfant et lorsque sa fille est en danger, elle est prête à tout. Jan, quant à lui, est devenu plus raisonnable. Je pourrais tomber amoureuse de lui, tant il m’a séduite. Malheureusement, je ne suis pas la seule à succomber à son charme…

Hélas, les femmes attirées par son mari ne sont pas le plus gros souci de Jezebel. Le baron est déterminé à faire respecter le contrat de fiançailles pour servir ses propres intérêts. Après avoir fui la Malaisie, la Turquie, le couple se croyait en sécurité en Amérique. Or, leur ennemi est prêt à tout pour découvrir la cité perdue. Cet homme abominable m’a, une fois encore, horrifiée. Par sa faute, Jezebel vit des aventures horribles : le danger vient autant de la nature que des hommes, surtout quand ils sont des proches du baron.

La Cité du Lotus rose est une suite digne de La vallée du Lotus rose. Ce livre comporte 580 pages et pas une n’est de trop. Kate McAlistair a une plume envoûtante qui immerge dans l’histoire et fait rêver à la beauté de l’Inde. Et lorsque la nature est hostile, nous le ressentons tant tout nous est dépeint de manière fascinante. Chaque personnage est décrit précisément, leur personnalité est complète et chacun provoque un sentiment, que ce soit positif ou négatif. Même si certains êtres mystérieux peuvent nous tromper…

Conclusion

Des aventures dangereuses et passionnantes, une grande puissance romanesque, un couple attachant, une petite fille attendrissante, des sentiments forts, des rebondissements tragiques, je ne pouvais que succomber à ce nouvel opus. Mais comment vais-je pouvoir attendre la suite ? Même si la fin est fermée, ce qu’elle suggère, me tient en haleine. Je veux savoir l’issue. Kate McAlistair, je vous en supplie : ne me laissez pas trop longtemps dans cette attente.

Je remercie sincèrement Mylène des Éditions de L’Archipel pour ce service presse.

De la même auteure

La Vallée du Lotus rose

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s