La lettre à Emilie, René Barral

La lettre à Émilie

René Barral

Éditions De Borée

France Loisirs

J’ai lu La lettre à Émilie dans le cadre de Top Lectrice 2019 France Loisirs. Merci au Club pour cet envoi. Ce livre est présent dans le nouveau catalogue France Loisirs.

Quatrième de couverture

Nous sommes en 1935, à la veille du Front populaire. Martial et Émilie vivent très petitement au Brusset, un petit village dans les montagnes cévenoles. Lui est tâcheron, elle femme au foyer. Ils vivent dans une maison misérable avec leur fils, Julien. Ils ont fait ce choix parce qu’Émilie n’a pas voulu être bru chez ses beaux-parents, condition très difficile à l’époque. Ils sont nés tous deux dans le même hameau et sont allés à l’école ensemble en se tenant par la main. Ils se sont promis de se marier depuis toujours. Leur amour est total et ils ont envie de tenter leur chance à la ville dont Émilie rêve depuis longtemps, afin d’essayer de vivre une existence meilleure. Par chance, Martial a fait son service militaire à Carpiagne, à côté de Marseille où il s’est fait un ami marseillais, Lucien qui est cheminot, responsable syndical. Malgré la crise qui s’aggrave, ce copain de régiment peut fournir un emploi à Martial et ils décident de tenter leur chance. Mais il ne s’agit que d’un remplacement. Au bout de deux mois, Martial va se retrouver sans travail et les difficultés commencent.

Mon avis

Emilie et Martial sont mariés, ont un enfant et s’aiment depuis l’enfance. Des difficultés financières les poussent à tenter leur chance à Marseille, où un emploi temporaire attend le père de famille.

Nous sommes en 1935. La grogne sociale s’élève. Emilie assiste, régulièrement, à des discours publics de deux syndicalistes CGT, Nina et Alex. Lorsque Martial perd son travail, ce sont eux qui aident Emilie à en trouver un pour elle.

J’ai eu un gros coup de cœur pour La lettre à Emilie. Les raisons en sont nombreuses.

J’ai, tout d’abord, aimé cette femme forte, qui porte son couple et lui donne de l’élan pour réaliser leurs rêves. Elle est combattive, mais prend en considération ce que ressentent ses proches. J’ai été émue par l’amour qui unit cette famille, mais aussi au désarroi de Martial de ne plus être celui qui fait vivre les siens. J’ai été très touchée par sa tristesse, sa jalousie et son mal-être. Alors que le pays est paralysé par les grèves, que l’emploi se fait rare, il fait preuve de persévérance, sans résultats.

J’ai adoré le pan historique et sociologique de ce roman. René Barral décrit l’avènement du Front Populaire, ainsi que les combats des syndicalistes pour les droits des salariés. Il relate également leur lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes. Il raconte cette période qui a vu naître les premiers congés payés, la semaine de 40 heures, etc. Le récit est riche d’événements historiques, de revendications et d’avancées sociales, mais aussi de descriptions de comportements de certains chefs envers le personnel féminin. Certains sont révoltants. De nombreuses femmes étaient présentes dans les manifestations. Les défilés dégénéraient souvent, car ils étaient infiltrés par l’extrême-droite.

Les personnages sont tous des êtres passionnés. Leur quête du bonheur guide leur vie. Cependant, tout n’est pas rose pour Emilie et Martial. Les difficultés financières et la peur de l’avenir créent des problèmes dans leur couple. Même s’ils ont chacun à cœur de préserver leur amour, réussiront-ils ? L’amour peut-il survivre à la jalousie, la peur de l’avenir et la perte d’estime de soi ?

Conclusion

La lettre à Emilie est un roman vivant, dans lequel il se passe toujours un événement puisqu’il se déroule dans une période mouvementée de notre histoire. Ce roman décrit parfaitement cette époque charnière pour les avancées sociales, à l’origine de nos droits actuels. Il rend hommage à ces hommes et à ces femmes qui se sont battus. Les personnages sont des êtres de passion. C’est aussi une histoire d’amour très belle. Je n’avais qu’une envie, c’est que ce couple ne se déchire pas. Découvrez, en lisant ce superbe roman, si j’ai été exaucée.

Gros coup de cœur

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s