Les guerres intérieures, Valérie Tong Cuong

Les guerres intérieures
Valérie Tong Cuong
Éditions JC Lattès

Présentation éditeur

Comédien de seconde zone, Pax Monnier a renoncé à ses rêves de gloire, quand son agent l’appelle : un grand réalisateur américain souhaite le rencontrer sans délai. Passé chez lui pour enfiler une veste, des bruits de lutte venus de l’étage supérieur attirent son attention – mais il se persuade que ce n’est rien d’important. À son retour, il apprend qu’un étudiant, Alexis Winckler, a été sauvagement agressé.
Un an plus tard, le comédien fait la connaissance de l’énigmatique Emi Shimizu, et en tombe aussitôt amoureux – ignorant qu’elle est la mère d’Alexis. Bientôt le piège se referme sur Pax, pris dans les tourments de sa culpabilité.
Qui n’a jamais fait preuve de lâcheté ? Quel est le prix à payer ? Quand tout paraît perdu, que peut-on encore sauver ? La domination du désir et de la peur, les vies fantasmées et le dépassement de soi sont au cœur de ce livre fiévreux qui met en scène des personnages d’une humanité bouleversante et vous accompagne longtemps après l’avoir refermé.

Mon avis

Pax Monnier est un acteur qui n’a jamais percé. Pour gagner sa vie, il fait des interventions en entreprise à la demande des services de DRH. Mais un jour, son agent l’appelle : il a rendez-vous avec un grand réalisateur pour un rôle qui pourrait donner une impulsion à sa carrière. Pax minute son trajet, il a à peine le temps de passer chez lui pour mettre se changer. Alors qu’il est dans son appartement, il entend des bruits à l’étage supérieur. Est-ce un déménagement ? Une bagarre ? Pax tranche, influencé par son timing : quelqu’un bouge des meubles. Quelques jours plus tard, il est convoqué par la Police et apprend que son voisin a été agressé sauvagement. Il mesure les conséquences de son choix : il a privilégié son entretien au détriment de son intuition qui lui soufflait qu’une personne était en danger.

Depuis ce jour, Pax jongle avec sa culpabilité. Est-ce la lâcheté, l’individualité de notre époque, la pression de décrocher un rôle qui l’a rendu coupable de cette non-assistance à personne à danger ? Alors qu’il se débat avec sa conscience, il rencontre une femme, Emi. Cette femme lutte, elle aussi, avec ses guerres intérieures. Responsable des ressources humaines, elle aussi n’a pas été là pour un salarié. Elle vit avec son fils qui a vu ses rêves s’effondrer, à la suite d’un drame.

Ces personnages forment une relation triangulaire, avec au centre, la question : « Et si… ». A travers eux, Valérie Tong Cuong décrypte nos lâchetés ordinaires, celles dont on ne mesure pas les conséquences puisqu’on ne les apprend pas. Elle décrit la spirale du mensonge lorsque l’on est torturé par les remords. C’est un roman qui fait réfléchir sur la pression du temps, sur l’individualité de notre époque, sur le déni qui consiste à étouffer notre intuition pour coller à notre désir, mais aussi sur le dépassement de soi pour tenter de réparer en partie.

Conclusion

J’ai eu un gros coup de cœur pour ce roman intimiste qui parle de chacun d’entre nous : de nos choix ou encore des répercussions de ceux des autres. Il parle d’humains, les personnages sont comme nous. Avec une très grande sensibilité, Valérie Tong Cuong analyse ces attitudes qui semblent anodines et qui peuvent être déterminantes. Elle dépeint admirablement le remords qui peut en découler. C’est un livre qui continue à vivre en nous longtemps après la lecture.

Je remercie sincèrement Élise des Éditions JC Lattès pour ce service presse.

2 commentaires

    1. Merci Christine.

      C’est vrai ce que tu dis.

      Ce roman est superbe, mais je pense que sa lecture risquerait d’être difficile pour toi.😉

      Bon week-end.

      Gros bisous.😘

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s