La fille dans les bois, Patricia MacDonald

La fille dans les bois
Patricia MacDonald
Éditions Albin Michel

Quatrième de couverture

Cela fait quinze ans que Blair n’est pas retournée dans la ville de son enfance. Depuis que sa meilleure amie, Molly, a été assassinée… Mais l’état de Céleste, sa sœur, atteinte d’un cancer, ne lui laisse pas le choix.
« J’ai fait quelque chose de mal » : sur son lit de mort, celle-ci lui révèle que l’homme qui croupit en prison pour le meurtre de Molly est innocent. Pour preuve, elle était avec lui le soir du crime. Mais comment avouer à leur père, un raciste haineux, qu’elle avait une relation avec un afro-américain ?
Blair lui promet de le faire libérer et, pour cela, de trouver les preuves dont la police a besoin. Elle se lance alors dans une enquête douloureuse pour comprendre ce qui s’est vraiment passé cette nuit-là, lorsque le corps de la petite Molly a été retrouvé dans les bois, non loin de sa maison…
Blair est-elle prête à affronter l’atroce vérité ? Le passé est-il révolu ?

Mon avis

Blair retourne dans la ville de son adolescence, après de nombreuses années d’absence, pour voir sa sœur qui perd son combat contre le cancer. Avant de mourir, cette dernière lui révèle qu’elle a menti, il y a quinze ans quand la meilleure amie de Blair a été tuée. Elle avait nié être avec l’homme suspecté du meurtre et celui-ci est en prison depuis. Elle n’avait pas voulu dire qu’elle était avec un Afro-américain, car l’oncle qui élevait les deux sœurs est un raciste connu de tous. Blair veut faire la lumière sur ce qu’elle considère comme une erreur judiciaire.

Mais que vaut la parole d’une mourante qui n’est plus là pour témoigner ? Blair comprend vite qu’il lui faut trouver le vrai coupable.

Ce suspense m’a permis de prendre conscience que mes goûts avaient évolué. Ce thriller, que j’ai pourtant beaucoup aimé, m’a paru gentillet à côté du dernier que j’ai lu, à savoir De bonnes raisons de mourir de Morgan Audic.

J’ai lu tous les livres de Patricia MacDonald. Dans La fille dans les bois, j’ai retrouvé cette fluidité qui donne envie de tourner les pages sans s’arrêter. C’est un livre qui me semble parfait entre deux lectures difficiles. Il ne m’a pas provoqué de grandes peurs, mais il a aiguisé mon intérêt pour l’enquête. J’avais hâte de connaître la vérité. Cependant, une scène concernant les investigations de Blair m’a semblé un peu trop facile et peu réaliste. De plus, Patricia MacDonald m’a habituée à des conclusions qui me scotchaient. Cette fois, je n’ai pas eu la sensation de m’être faite piéger et je l’ai regretté. En même temps, j’ai adoré lire La fille dans les bois, car il m’a semblé être une récréation. Cela m’a fait du bien de me laisser porter et d’avoir hâte de connaître le dénouement.

Conclusion

Avec ce dernier opus de l’auteure (sorti en mars 2018), j’ai eu l’impression de retrouver une amie, mais je n’ai pas éprouvé de surprise. Malgré cela, le plaisir de lecture était grand. Je l’ai dévoré comme tous ses autres livres, car Patricia MacDonald a su jouer avec mes inquiétudes. Elle est une auteure que je vais continuer à suivre.

3 commentaires

    1. Coucou Christine,

      En fait, c’est le contraire. J’ai quelques « reproches » à faire, que je pense en partie liés à l’evolution de mes goûts, et en même temps, j’ai éprouvé beaucoup de plaisir à le lire.

      😘

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s