Toute une vie et un soir, Anne GRIFFIN

Toute une vie et un soir
Anne Griffin
Éditions Delcourt

Quatrième de couverture

Dans une bourgade du comté de Meath, Maurice Hannigan, un vieux fermier, s’installe au bar du Rainsford House Hotel. Il est seul, comme toujours – sauf que, ce soir, rien n’est pareil : Maurice, à sa manière, est enfin prêt à raconter son histoire. Il est là pour se souvenir – de tout ce qu’il a été et de tout ce qu’il ne sera plus. Au cours de la soirée, il va porter cinq toasts aux cinq personnes qui ont le plus compté pour lui. Il lève son verre à son grand frère Tony, à l’innocente Noreen, sa belle-sœur un peu timbrée, à la petite Molly, son premier enfant trop tôt disparu, au talent de son fils journaliste qui mène sa vie aux États-Unis, et enfin à la modestie de Sadie, sa femme tant aimée, partie deux ans plus tôt. Au fil de ces hommages, c’est toute une vie qui se révèle dans sa vérité franche et poignante… Un roman plein de pudeur et de grâce qui contient toute l’âme de l’Irlande.

Mon avis rapide

En un soir, Maurice raconte toute une vie : la sienne. Il se dévoile en s’adressant à son fils. Il porte cinq toasts : un par être cher. Le premier est pour son grand frère, Tony, son héros disparu bien trop tôt. Il pense aussi à sa belle-sœur, enfermée dans son monde. Il se rappelle Molly, son premier enfant parti avant qu’ils aient le temps de se connaître. Il dit son amour à son fils, journaliste, expatrié aux Etats-Unis. Enfin, il se souvient du bonheur qu’il a vécu avec Sadie, sa femme tant aimée, décédée deux ans plus tôt.

Il raconte son enfance, son adolescence, sa vie d’époux, de père et de grand-père. Il dit ses joies et ses souffrances, le tout avec pudeur. Il montre l’homme qu’il est. Il ne cache ni ses bonnes actions et ses erreurs. Il relate les meurtrissures qu’il a subies et ses vengeances. Il confie ses forces et ses faiblesses, avec dignité. Il est devant nous, le cœur à nu et nous, on l’aime, Maurice. Et on l’envie aussi : la puissance de l’amour qui l’a uni à Sadie laisse pantelant, même s’il en parle avec délicatesse. C’est ainsi qu’il est, Maurice, délicat, en retrait dans ses sentiments.

Toute une vie et un soir est un roman qui m’a émue. Il est tendre avec un soupçon de mélancolie, il est profond tout en vous enveloppant de douceur. Les émotions affleurent doucement puis montent au cœur. Je porte un toast à la vie, à l’amour et à Maurice.

Toute une vie et un soir est une belle découverte pleine de charme.

3 commentaires

  1. J’ai envie de lire ce roman. Très originale cette façon de revenir sur son passé en portant un toast à chacun. Une approche
    pas banale . Merci à toi Valmy 😘

    J'aime

Répondre à valmyvoyoulit Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s