HS 7244, Lorraine Letournel Laloue

HS7244
Lorraine Letournel Laloue
Éditions Belfond

Quatrième de couverture

Lorsque Marius se réveille dans cette cellule froide et puante, ses derniers souvenirs sont ceux d’une soirée arrosée et joyeuse avec Camille, l’amour de sa vie. Après Saint-Pétersbourg et Moscou, leur voyage à travers la Russie les avait conduits dans un petit bar de Grozny. Des vacances en amoureux, cela avait commencé comme ça… Aujourd’hui, Marius est enfermé, il a tout perdu, à commencer par ses droits. Il entend des hurlements, des hommes sont torturés. On les accuse d’être malades, contagieux. Dans cette prison non officielle, ils font l’objet d’expériences médicales, menées par ceux qui veulent trouver l’origine de leur mal et surtout un remède à ce fléau.

Avec l’histoire de Marius, inspirée d’un drame qui a choqué le monde entier, Lorraine Letournel Laloue embarque le lecteur pour un aller simple en enfer. Née en 1985, Lorraine Letournel Laloue vit au Mans. Passionnée de littérature policière, elle a fondé en 2015 le club « Les Mordus de lecture », qui compte plus de 30 000 abonnés. HS 7244 est son premier roman.

Mon avis

Alerte : énorme claque.

Marius se réveille dans une cellule. Il ne sait pas de quelle manière il s’est retrouvé à cet endroit. La veille, il était avec sa moitié. Ils profitaient d’un voyage en amoureux. Et aujourd’hui, il n’est plus que le matricule HS7244. On lui a tout pris : sa dignité, son existence, sa liberté. Et comme ses co-détenus, il subit des tortures abominables, au nom de la science.

Les expériences médicales réalisées dans ce camp rappellent les horreurs pratiquées pendant la guerre. Les personnes emprisonnées sont accusées de terrorisme. Le médecin qui dirige le centre a pour ambition de découvrir l’origine de ce mal. Pendant la première partie du livre, nous ne savons pas ce qui est reproché aux prisonniers, mais lorsque je l’ai su, mon sang s’est glacé. Et le plus horrible, c’est que l’auteure est partie d’un fait réel.

Ce thriller est d’une noirceur extrême. Les scènes de tortures et d’expérimentations sont très dures à lire. Le plaisir que les tortionnaires prennent à les pratiquer est abominable. La manière dont ils justifient leurs actes m’a fait éprouver du dégoût. Et puis, il y a des hommes qui forcent l’admiration, ceux dont l’humanité et les sacrifices tirent les larmes et donnent espoir en l’humain. Il y a les petits gestes et il y a l’abnégation, mais aussi les trahisons qui questionnent sur le choix que nous aurions fait si nous devions subir ces horreurs.

Conclusion

HS7244 est un livre noir, glauque et qui révolte. Certains passages retournent l’estomac, les tortures physiques et psychologiques sont effroyables et j’ai ressenti une tension en le lisant. Cependant, ces descriptions ne sont pas gratuites : elles sont le sujet de HS7244. Il est rare qu’un thriller me provoque autant d’émotion que de révolte. J’ai énormément apprécié les notes de l’auteure, à la fin du livre, qui révèlent l’origine de l’histoire. Ce thriller est une lecture coup de poing, dont on ne ressort pas indemne et que je recommande sincèrement.

Je remercie les Éditions Belfond et Netgalley France pour ce service presse.

5 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s