Alice, Heidi Perks

06B67D50-BFF3-430E-87D6-AB4E51AC42F3

 

Alice

Heidi Perks

Éditions Préludes

 

Quatrième de couverture

 

Une enfant disparaît. Deux versions du drame. Une seule vérité. Harriet avait confié sa fille à sa meilleure amie Charlotte pour un après-midi à la kermesse de l’école. Charlotte est persuadée de n’avoir quitté Alice des yeux qu’une fraction de seconde. Le temps pour la fillette de se volatiliser. Dévastée, Harriet ne peut plus envisager de revoir Charlotte. Elle ne lui fera sans doute jamais plus confiance. Mais elle n’aura pas le choix. Car, deux semaines plus tard, les deux femmes sont convoquées par la police pour être interrogées séparément. Il semblerait que chacune d’elles ait des choses à se reprocher…

 

Mon avis

 

C’est contrainte et forcée qu’Harriet confie sa fille, Alice, à son amie Charlotte, pour aller à une kermesse. Sans cette formation en compatibilité, elle ne l’aurait pas fait, car elle a du mal à se séparer de son enfant. Charlotte jure qu’elle n’a pas manqué de surveiller Alice, pourtant celle-ci a disparu.

 

Le thème de la disparition d’enfants est fréquent dans les thrillers actuels. Il est donc difficile de se démarquer et Heidi Perks a superbement relevé le défi.

 

Dans la première partie, nous suivons l’enfer et l’angoisse que vivent les parents d’Alice, la culpabilité que ressent Charlotte, l’enquête de police, les réactions du voisinage et celles de la presse. Le récit est prenant, la tension psychologique est très forte. En effet, au fil des pages, l’ambiance devient oppressante, on ressent que tout n’est pas dit et les questions fusent dans notre esprit. Pourquoi tel personnage réagit-il ainsi ? Et celui-là ? Un flou nous enveloppe et nous sommes perdus mais nous sentons que la situation n’est pas aussi nette qu’elle en a l’air. J’ai échafaudé des hypothèses mais elles étaient toutes branlantes.

 

Et là, ça a été le choc. Toutes mes présomptions ont été balayées par le talent de l’auteure. Le problème, c’est que si nous, nous savons, la police, elle, n’a pas découvert le coupable. Personne ne sait où se trouve la petite fille, même pas le lecteur. Le rythme s’emballe, la pression est de plus en plus forte et les rebondissements sont inquiétants. Mon souffle est devenu court, mon corps s’est contracté car ma peur était de plus en plus prégnante.

 

Le final est à la hauteur du livre. Je n’en dirai rien pour ne pas spolier.

 

Conclusion

 

Je suis une mère angoissée qui a du mal à confier sa fille, aussi j’ai été happée et j’étais dans un état de tension maximale en lisant Alice. La manipulation est très forte que ce soit entre les personnages mais aussi de la part de l’auteure envers le lecteur. J’ai adoré ce thriller psychologique.

 

Alice sort le 15 mai 2019.

 

Je remercie sincèrement les Éditions Préludes et NetGalleyFrance pour ce service presse.

 

#avispolar #Alice #HeidiPerks #NetGalleyFrance #EditionsPréludes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s