La Route de Savannah Winds, Tamara McKinley

La Route de Savannah Winds

Tamara McKinley

Éditions de l’Archipel

Quatrième de couverture

Une terre lointaine aux nombreux secrets…

Début des années 2000. À Brisbane, Fleur apprend qu’elle hérite d’Annie Somerville, une tante qu’elle n’a jamais rencontrée.


Milieu des années 1930. Annie et son époux ont quitté Melbourne pour devenir éleveurs à Savannah Winds, un ranch au nord-est de L’Australie, dans une contrée rude mais empreinte d’une beauté à nulle autre pareille.
À la lecture du journal d’Annie, qu’on croyait disparu, le doute et l’angoisse assaillent Fleur. A-t-elle bien fait d’entreprendre ce voyage à travers le temps et l’espace, qui pourrait bouleverser sa vie ainsi que celle de ses proches ?


Par son atmosphère envoûtante, la force de ses personnages et ses secrets enfouis, cette saga australienne s’inscrit dans la lignée de La Dernière Valse de Mathilda, l’immense succès de Tamara McKinley.

Mon avis

Au début des années 2000, Fleur est à une période charnière de sa vie : elle vient de perdre son emploi et son couple est en danger. Greg ne lui a jamais caché qu’il ne voulait pas d’enfants, cependant, elle pensait que son avis évoluerait. A trente-quatre ans, l’envie est en elle, elle n’envisage plus sa vie sans bébé. La situation semble sans issue et pourtant, ils s’aiment énormément.

Fleur reçoit un héritage inattendu : celui d’Annie, une tante qu’elle n’a jamais connue. Cette dernière lui lègue l’essentiel de ses biens, dont deux propriétés. Elle lui a aussi laissé des journaux intimes, dans lesquels des secrets familiaux sont révélés. Ils commencent en 1937.

Fleur entreprend un voyage sur les traces d’Annie. La découverte du passé bouleverse son existence. Les fondations de sa vie sont remises en cause par certaines révélations.

Quant à Greg, il tente d’affronter son enfance.

Même si cela n’est pas venu tout de suite, je me suis beaucoup attachée à Fleur. C’est une femme qui a du cœur. Elle est fragile, mais elle est présente pour les autres. Elle ne porte pas de jugement hâtif, elle écoute le ressenti de l’autre. Aussi, lorsqu’elle a été trahie, j’ai été très peinée.

A la lecture des carnets, Annie semblait être une femme bien. Elle se serait, assurément, très bien entendue avec sa nièce. Elle était courageuse et attentive à ceux qui l’entouraient.

Greg est le personnage qui m’a le plus surprise. Ses blessures d’enfance m’ont énormément touchée.

Plusieurs personnages ont leur importance dans La Route de Savannah Winds. J’en ai haï certains. D’autres m’ont amusée. Il y a des scènes cocasses qui apportent de la légèreté et c’est exquis.

J’ai adoré la fin de l’histoire. Elle est d’une très grande sensibilité et très surprenante. Une vraie réussite.

Conclusion

Secrets de famille, trahisons, traumatismes d’enfant, peurs d’être parent, angoisses de celui que l’on peut devenir, non-dits, dépaysement constituent l’essence de cette saga qui m’a emportée au côté de Fleur, dans les grandes étendues australiennes. Certaines scènes sont d’un réalisme impressionnant. Par exemple, une attaque de sauterelles m’a donné l’impression de ressentir l’assaut. Une fois encore, Tamara McKinley démontre son talent de conteuse.

Je remercie sincèrement Mylène des Éditions de l’Archipel pour ce service presse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s