L’enfant trouvée, Louis Mercadié

L’enfant trouvée

Louis Mercadié

Editions De Borée

Présentation éditeur

 

Abandonnée sur le parvis d’une église par une nuit glaciale, Noëlle a été recueillie par les soeurs et va grandir à l’orphelinat. Comme tous les enfants sans famille, la petite fille doit participer aux tâches de nettoyage et d’entretien de l’établissement, jusqu’au jour où on estimera qu’elle est en âge de travailler. Exploitée comme tant d’autres dans une filature puis à la mine, l’existence qui l’attend n’a rien de réjouissant. Pourtant, Noëlle ne baisse jamais les bras. Des écuries d’un château aux barricades de la Commune, du froid des nuits sans toit à la chaleur d’un atelier d’artiste, elle est poussée par l’espoir de retrouver un jour celle qui l’a mise au monde.

Mon résumé

Noëlle est née en 1822. L’enfant trouvée relate sa vie. Nous la voyons grandir à l’orphelinat, puis, travailler, alors qu’elle est encore une enfant, dans des conditions de travail extrêmement difficiles, comme c’était le cas à l’époque. Nous la suivrons dans sa vie amoureuse et dans ses recherches pour retrouver sa mère. Nous verrons quelle femme pleine de bonté et sensible à la peine des autres, elle deviendra. Son chemin sera parsemé d’épreuves, mais aussi d’amour et d’amitié.

Mon avis

Dès les premières pages, j’ai su que j’allais aimer ce roman. Louis Mercadié est un conteur. J’ai aimé sa plume très intimiste. J’ai eu la sensation qu’il me racontait une histoire et j’étais suspendue à ses mots.
Dans sa façon d’écrire, on ressent la bienveillance qu’il éprouve envers Noëlle, mais aussi l’amour qu’il porte aux femmes, tant il en parle superbement. Les personnages féminins sont très présents dans ce livre, et leurs personnalités sont décrites avec précision.

L’auteur est parti de faits réels et les a romancés. C’est tellement réussi que, sans les notes en bas de page, je n’aurais pas su quels personnages avaient vraiment existé. Ce formidable mélange d’éléments historiques et de fiction rend l’histoire passionnante.

Je me suis énormément attachée à Noëlle, cette femme que l’on pourrait qualifier de première féministe. J’ai aimé partagé ses peines, mais aussi ses bonheurs. J’ai été plusieurs fois émue par ce petit bout de femme, aux cheveux de feu. C’est une héroïne avec un immense courage, qui a traversé énormément d’épreuves et qui a toujours été guidée par l’espoir. Elle noue également de très belles amitiés. Sa très grande générosité est à l’origine de beaucoup de ses rencontres.

Le contexte historique est particulièrement bien rendu, mais de manière très simple. Les thèmes abordés tels que le travail des enfants, la prostitution, la pauvreté et le combat des femmes m’ont transportée au XIXème siècle. Les lois, qui ne protégeaient pas beaucoup les enfants, n’étaient même pas respectées. Louis Mercadié décrit la condition de la femme et les batailles que les premières féministes ont menées. J’ai eu une vision très précises des scènes sur les barricades, pendant la Commune, tant le récit est vivant.

Conclusion

C’est une histoire de femme… par un homme. C’est d’autant plus bouleversant que l’auteur semble connaître les femmes, les comprendre et les aimer. Après cette lecture, je me sens fière de ce que, nous, les femmes sommes capables d’entreprendre avec notre cœur pour seul courage. L’écriture est merveilleuse, avec une plume très sensible. J’ai adoré ce roman qui m’a beaucoup émue. Je me sens orpheline de Noëlle.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s