Raisons obscures, Amélie Antoine

 

42AD0269-C726-44FF-8EA3-C2CA216F8692

 

Raisons obscures

Amélie Antoine

Éditions XO

 

Mon avis

 

Exceptionnellement, je ne ferai aucun résumé et je ne mettrai pas la quatrième de couverture. Je pense qu’il faut lire ce roman sans savoir où l’auteure nous emmène. La claque en sera d’autant plus magistrale.

 

Dès le premier chapitre, nous savons qu’un drame s’est produit. La police appelle une femme. Mais nous ne savons pas son nom, ni quelle est la nature de la tragédie.

 

Dans ce livre, nous suivons, en alternance la famille Mariani et la famille Kessler. Dans la première partie, c’est la perception de la vie quotidienne par les parents et dans la deuxième, celle de certains enfants. Un intermède, au centre, rappelle qu’il s’est passé quelque chose.

 

Amélie Antoine montre les ravages que les silences et les non-dits peuvent déclencher. Elle montre surtout qu’il est très facile d’être aveuglé lorsqu’un proche cache sa souffrance et fait comme si tout allait bien. Le thème, ô combien d’actualité ne peut que bouleverser et inviter à ouvrir les yeux.

 

La tension montre crescendo, et Amélie Antoine donne envie de s’attacher aux détails, de comprendre qui est concerné par l’appel. Elle montre que cela pourrait être n’importe quelle famille, et qu’il est si facile de ne pas voir les prémices d’une situation. Mais, qu’avec le recul, on comprend que certains signes étaient des alertes.

 

Qu’il est difficile de parler de Raisons obscures sans en révéler la teneur. Ma seule envie est d’en parler et de transmettre les messages de cette histoire. J’ai déjà, un peu, commencé à le faire avec des personnes qui ne le liront pas, soit parce qu’ils sont trop jeunes, soit parce qu’ils sont non lecteurs.

 

C’est le troisième livre que je lis d’Amélie Antoine. Pour moi, elle fait partie des auteurs qui comptent et qui donnent une photographie de notre époque.

 

J’ai dévoré ce livre en deux jours et il s’est imprégné en moi. En écrivant ma chronique, j’ai encore les tripes serrées et j’ai envie de hurler : « plus jamais ». La dimension psychologique, avec ce que les apparences ont de trompeur, est développée de telle façon que l’on se laisse prendre par la main par Amélie Antoine et on la laisse dérouler le fil. La chute est d’autant plus vertigineuse.

 

Ce livre devrait être étudié à l’école, être lu par les professionnels et les familles. Il montre les dangers de ne pas être à l’écoute, de voir une situation avec ses yeux et pas avec ceux de celui qui la vit. Trop souvent, des faits sont minimisés. Amélie Antoine montre que cela peut nous arriver à tous. En effet, ce roman, qui est un cri du cœur, n’est ni moralisateur, ni culpabilisant, il est juste nécessaire. Pendant une grande partie de l’histoire, je n’ai pas su décoder les signes de souffrance, alors que j’étais plongée dans l’intimité des familles. Ce qui est la meilleure façon de montrer que certains faits sont difficiles à détecter. En utilisant plusieurs voix, l’auteure montre, avec force, comment une situation est appréhendée différemment selon les personnes et leur rôle dans un évènement. Pour un même vécu, chaque personnage ne relate pas le même fait, car chacun est attentif à des choses différentes, en fonction de ce qui le concerne.

 

Conclusion

 

Ce livre fait mal, mais il est d’une beauté époustouflante. Je me suis laissé cueillir par Amélie Antoine et j’en ressors différente. Je l’ai fini en larmes, le ventre noué, avec une prise de conscience nécessaire. Il est éblouissant de vérité, avec une écriture très cinématographique qui donne envie d’aller toujours plus loin. C’est un roman qui se vit. J’ai entendu le cri d’Amélie Antoine et j’espère être capable d’entendre le cri de celui qui souffre, si j’y suis confrontée, mais je souhaite surtout que cela s’arrête.

 

Raisons obscures est un énorme coup de cœur pour moi.

 

Je remercie sincèrement Mélanie des Éditions XO pour ce service presse.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s