Une des premières lueurs, Paul Forêt

Une des premières lueurs

Paul Forêt

Auto-édité

Quatrième de couverture

David est un grand mou selon son père. Évidemment, après le Bac, il hésite. À la surprise de ses parents, il choisit de rentrer dans la vie active en se formant au métier de chauffeur routier. Sans jamais oublier de prendre un livre dans son sac, il recommence chaque jour le même type de circuit : charger sa citerne de soude dans une usine pour aller la livrer dans une autre. Les années passent, il s’enracine doucement aux Transports Chevert, il bouffe des kilomètres. Au dépôt, il fait des rencontres, certaines bien plus marquantes que d’autres.Pour rythmer ses heures solitaires dans la cabine, il écoute la plupart du temps des playlist de son cru. Il arrive que Radio Autoroute interrompe la musique pour une alerte. Un jour, une jeune femme termine son point trafic par quelques mots qui interpellent David, qui dévoilent au-delà de la distance radiophonique, il en est persuadé, quelqu’un de spécial, d’unique.

Mon avis

David est chauffeur routier. Un métier qu’il a choisi en surprenant son entourage. C’est un jeune sensible. Au sein de l’entreprise qui l’emploie, il dénote un peu : il est toujours accompagné d’un livre pour pouvoir lire dès qu’il a un moment de libre.

Un jour, à la radio, il entend une femme conclure son point trafic avec une touche poétique qui l’émeut. Ce grand timide rêve de rencontrer celle à qui appartient cette voix.

Cette chronique est douloureuse à écrire. Je tourne autour depuis plusieurs jours.

Lorsque j’ai fini le livre, j’ai eu la sensation d’être passée à côté, mais sans savoir pour quelle raison. J’avais l’impression de ne pas avoir été aussi touchée que j’aurais dû l’être, lors de certains événements. Alors que cet après-midi, je réfléchissais à la manière d’exprimer ce fait, il m’est revenu en mémoire, que lorsque j’avais lu les scènes concernées, je m’étais écriée : « Oh non ! », en mettant ma main sur ma bouche, ceci montre que j’étais émue. Je pense que mon décrochage est venu plus tard.

En effet, cette lecture a été agréable, mais peut-être que la fin s’est trop étirée pour moi ou peut-être que le nombre de thèmes traités dans ce roman ne m’a pas permis de m’intéresser profondément à chacun.

Les fils conducteurs du récit sont une histoire d’amour et les signes du destin. Le noyau central est David.

J’ai beaucoup aimé la façon dont Paul Forêt dépeint les amitiés de David. Il est très bien entouré et lui-même est un véritable ami. Il aura, malheureusement, l’occasion de le prouver quand des drames vont toucher son entourage.

L’auteur montre le poids des préjugés dans notre société. Il le fait avec humour, cependant, il décrit le manque de confiance en soi que cela peut engendrer et à quel point, cela peut être ancré dans tous les milieux sociaux ou professionnels, et de quelle manière, les idées reçues peuvent s’opposer entre elles, en fonction des groupes.

Le style est fluide, certaines images sont très belles, mais un point m’a un peu gênée. Dans certaines phrases, je ressentais que des groupes de mots n’étaient pas à la bonne place. Il m’a fallu en relire certaines pour saisir l’idée et, à certains moments, cela m’a donné un sentiment de lourdeur. Je suis sûrement tatillonne, mais mon ressenti ne serait pas sincère si je ne l’indiquais pas, puisque cela a un peu entravé mon lâcher-prise.

Conclusion

Une des premières lueurs est un roman intéressant, que j’ai lu avec beaucoup de plaisir, même si certains détails m’ont chagrinée. J’ai conscience que mon ressenti peut être influencé par mes préoccupations actuelles ou mes lectures parallèles. Ce n’était peut-être pas le bon moment pour moi.

Je remercie sincèrement Paul Forêt pour ce service presse et j’espère qu’il ne m’en voudra pas de ma franchise.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s