La guerre des sabotiers – Tome 1 – Orages, René Bruneau

La guerre des sabotiers – Tome 1 – Orages

René Bruneau

Éditions Marivole

Quatrième de couverture

Les paysans de Sologne se sont si fort attroupés, qu’ils sont aujourd’hui une armée de sept mille hommes (…) Ce désordre irait bien loin s’ils avaient un chef de remarque. » Lettre de Guy Patin. 1658.
La Guerre des Sabotiers – ainsi nommée car les paysans révoltés étaient chaussés de sabots – est un épisode peu connu de notre histoire. Cette ultime convulsion d’une Fronde qui avait déchiré le royaume durant cinq années, allait, pendant des mois, tenir en échec les armées du jeune roi Louis XIV, avant de s’achever dans le sang.

C’est là, tout à la fois, le récit d’une lutte à mort pour le pouvoir, et celle d’un sursaut désespéré des humbles, soumis aux insupportables violences d’une politique inique autant que cynique. Méconnus, les faits sont cependant véridiques, les personnages ont pour la plupart existé, leur histoire mêle noirceur et lumière, tragique et grotesque, l’amour jusqu’au sacrifice, la haine jusqu’à la déraison.
Cette incursion dans la France tourmentée et meurtrie du XVIIe siècle constitue aussi un voyage qui conduira le lecteur jusqu’en la Nouvelle-France, aux tout premiers temps de sa colonisation.
C’est enfin une grande histoire d’amour, avec de belles figures de femmes, connues et inconnues, Marie, promise aux plus hautes destinées, Audine, aimante et pathétique, Jeanne, l’aventurière flamboyante, et l’infortunée Zelda.

Mon avis

L’histoire se déroule lorsque Louis XIV est un petit enfant. Sa mère, la Régente, est sous la très grande influence de Mazarin. Ce dernier a réussi à se mettre à dos, aussi bien le peuple que les nobles.

C’est une période de l’Histoire que je connais peu. Il me reste juste mes souvenirs d’école. C’est un immense plaisir pour moi de terminer une lecture, en étant plus riche de connaissances historiques. J’ai appris énormément de choses et de manière très agréable. La guerre des sabotiers est une saga, aussi je me suis laissé emporter par l’intrigue, et en même temps, mon esprit fonctionnait à plein régime.

En effet, j’ai été estomaquée de voir que la révolte du XVIIeme siècle a son miroir, de nos jours. Le peuple gronde, il est de plus en plus écrasé par les taxes, alors que les nobles ne sont pas assujettis à la gabelle. Et ce sont des faits véridiques.

Même si ce livre est un roman, de nombreux personnages sont réels. Des personnages célèbres tels que Colbert, le Roi des Halles, Mazarin… sont mêlés à des personnages créés par l’auteur. Les nobles côtoient les paysans, aussi, les faits sont décrits selon les différents points de vue, ce qui m’a permis d’appréhender les faits dans leur ensemble.

Non seulement les faits historiques sont intéressants et donnent envie de connaître la suite des évènements, mais en prime, les aventures que René Bruneau imagine, en parallèle de la réalité, aiguisent l’intérêt. Les complots réels sont mêlés à des vengeances imaginées, et les histoires d’amour de l’époque font face à celles des personnages de fiction. Mais nous ne sommes pas perdus, nous comprenons quels éléments ont vraiment existé.

La guerre des sabotiers est écrit dans un langage soutenu, mais accessible à tous. Comme je l’ai souvent dit, je suis très sensible à l’écriture et j’ai été comblée par celle de René Bruneau. Le style est très précis : ce n’est pas le même si c’est un noble ou un paysan qui s’exprime. Le tout est d’une grande cohérence.

Conclusion

J’ai beaucoup aimé ce premier tome de La guerre des sabotiers. J’ai très envie de connaître la suite. Le suspense est à son comble, autant pour la partie de fiction que pour celle de l’Histoire de France, puisque l’auteur relate des faits véridiques mais méconnus.

Je remercie sincèrement les Éditions Marivole pour ce service presse.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s