Les rubans de la vengeance, Alain Delage

IMG_3056

 

Les rubans de la vengeance

Alain Delage

France Loisirs

Éditions de Borée

 

J’ai lu Les rubans de la vengeance dans le cadre de Top Lectrice 2018 France Loisirs. Merci au Club pour cet envoi. Ce livre est présent dans le nouveau catalogue France Loisirs.

 

Mon résumé

 

En février 1857, suite au décès de son père, tant aimé, Marie-Louise se retrouve seule pour gérer l’auberge familiale. Son mari, Gustave, qui réussit très bien dans le milieu de la passementerie, ne souhaite pas abandonner son métier pour l’aider. Cependant, un soir, elle est malmenée par un client. Sa tante, Marceline va venir lui prêter main-forte.

 

Mais, il se passe des choses étranges dans la vie de Gustave. L’agression de sa femme n’est que la première étape. Quelqu’un tente de provoquer un accident au jeune homme, ses clients lui tournent le dos… Son passé semble le rattraper.

 

Pour des raisons différentes, Marie-Louise et son époux vont tenter de découvrir qui est derrière ce qui ressemble à une vengeance. Chacun va enquêter de son côté, sans en parler à l’autre.

 

Mon avis

 

Ce livre mêle les codes du terroir à ceux du polar. Cela fait un savoureux mélange.

 

En effet, alors que nous sommes dans un livre régional, les secrets sont des personnages à part entière. L’intrigue est très bien menée, et jusqu’à la fin, nous nous demandons qui en veut à la famille Charrier et pour quelle raison. C’est une histoire de vengeance. Mais est-elle justifiée ? Pour le savoir, il faut avoir tous les éléments de l’histoire. L’auteur montre qu’un événement n’est pas le même, selon le point de vue de la personne qui le raconte, qu’il faut se méfier des apparences. Gustave ne sait pas qui lui en veut au point de chercher à détruire sa vie, sa femme ne connaît pas son passé, et cette opacité crée un suspense que je ne voulais pas lâcher tant je voulais savoir non seulement, l’issue de ce complot, mais aussi, tant j’étais impatiente de connaître la véritable nature de Gustave. Mérite-t-il d’être rattrapé par son passé ou est-il une victime ? J’ai beaucoup aimé ce mystère qui m’a fait me questionner et douter. Mon empathie a été malmenée, je ne savais pas vers qui la diriger et j’ai adoré cela.

 

Les rubans de la vengeance est aussi un roman très documenté. Les métiers de la passementerie sont décrits très précisément, dans tous leurs aspects. L’auteur montre toutes les étapes nécessaires à la création d’un ruban. Il explique le travail des ouvriers et des commis de barre, ainsi que les codes qui régissent ces professions. Même si quelques passages m’ont semblé un peu longs, je les ai trouvés très intéressants.

L’aspect historique est aussi très développé. Les émeutes des Républicains pour renverser Louis-Philippe, à la fin des années 1840, sont des faits que je connaissais très peu. L’auteur narre ces événements avec une grande pédagogie, ce qui permet de les comprendre et cela m’a passionnée.

 

Enfin, quelle heureuse surprise de découvrir énormément d’humour et d’ironie dans la plume d’Alain Delage. Une scène, un jour de grande chaleur, m’a fait beaucoup rire.

 

Conclusion

 

Les rubans de la vengeance est un savoureux mélange de roman du terroir et de polar. Beaucoup de secrets, un contexte historique très bien rendu, de l’humour, des personnages très mystérieux en font un roman passionnant.

Du même auteur

L’Enfant des murmures

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s